baume anti herpés

Publié le par Ma-L

J'ai déjà parlé de mes souci d’herpès labial. C'est un truc pénible, douloureux, incurable, contagieux, qui revient par crises plus ou moins fréquentes. Un traitement allopathique existe, mais outre que j'ai un mal fou à prendre un cachet par jour, mon médecin rechigne à me le prescrire. Sinon la grossesse et l'allaitement marchent bien pour moi... mais ça a d'autres contraintes!

En traitement de crise, j'ai trouvé:

- la pommade recommandée, à l'aciclovir (10 euros le tube qui permet de remédier à trois crises en moyenne): fin de la crise en une semaine, ou immédiatement si on agit dès les premiers picotements

- l'homéopathie (apis mellifica et rhus toxicendron): efficacité comparable à la pommade, pour 4 euros les 2 tubes d'homéopathie permettant de remédier à 2 à 3 crises.

- l'huile essentielle de tea tree (en application directe, pure): même résultat mais avec deux application par jours contre 5 pour les autres. Par contre c'est infect, l'odeur est assez terrible.

J'ai malheureusement l'impression que plus on utilise un traitement, moins il est efficace: j'ai des crises qui durent jusqu’à 10 jours avec l'un ou l'autre des traitements sus-cités.

Quand j'ai vu que Michèle avait une recette, je me suis dit que j'aurais l'occasion de la tester.

Je l'ai un peu adaptée pour utiliser ce que j'avais dans mes tiroirs. Si vous êtes intéressé, partez de son article, pas du mien: ses synergies ont visiblement été testé de multiples fois par des personnes différentes.

Les quantités sont prévues pour deux tubes de 5 g

Base

1 cuillère à café de cire d'abeille

1 cuillère à café de beurre de karité

1cuillère à café d'huile d'olive

HE: 7 gouttes de lavandes fine

8 gouttes de niaouli

8 gouttes de tea tree

7 gouttes de géranium

Réalisation

Commencer par réaliser le baume: faire fondre cire et beurre, ajouter l'huile, refroidir en mélangeant jusqu'à ce que ça commence à prendre. Ajouter ensuite les HE. Les miennes viennent d'origine différentes (AZ, pharmacie, absolubio, magasin bio), et franchement, les codigouttes n'ont rien à voir d'une boutique à l'autre: une goutte de ma pharmacie doit en valoir 5 ou 6 de chez absolubio. Du coup difficile de parler de précision.

Le coulage à été difficile pour moi: le baume était déjà presque solide, quasiment impossible de le verser. Si j'en refais je prévoirais probablement plutôt de le mettre en pots.

Le coût

environs 12 centimes de cire d'abeille, 15 centimes de beurre de karité, 3 centimes d'huile d'olive et 50 centimes d'HE. Soit 80 centimes la recette, bien moins cher que tout les autres traitements.

Résultat

Ma base est un peu trop souple, du coup ça part en pommade dès que je mets le stick dans ma poche. Ce n'est pas dramatique mais c'est un peu moins pratique. Je l'ai utilisé une première fois sur un début de crise: pas de bouton. Bon. Dans ces cas là difficile de faire la part des choses entre le "je crois que ça picote" et son imagination. La seconde fois, utilisé avec l'homéopathie sur une crise assez conséquente. Huit jours pour l'endiguer... mouais, c'est long, quand même. La troisième fois utilisé seul: 5 jours. J'avais pris plus tôt aussi, le bouton n'avait pas eu le temps de faire des petits.

C'est nettement moins désagréable que le tea tree seul. Je n'ai pas eu de remarques de mes proches (mais ils commencent à avoir l'habitude), l'odeur est quand même forte mais c'est le géranium qui l'emporte, c'est plutôt la moins désagréable.

Par contre ça dessèche fort fort les lèvres.

Pour la suite

Vu mes problème de coulage, j'en ai deux tubes et un mini pot. A priori de quoi tenir quelques mois. Donc le test va se poursuivre. On verra à la fin si je persiste ou pas...

Publié dans remèdes

Commenter cet article