Atelier savon: première

Publié le par Ma-L

Suite à la remarque d'une lectrice, je me permet d'ajouter un avant propos: cet article n'est pas du tout destiné aux débutants, mais aux participantes de l'atelier et à ceux qui chercheraient des idées pour en organiser un. Je précise que cette rencontre n'était pas professionnelle (dans ce cas il faut que les recettes soient validées par un toxicologue, il me semble), et s'adressait à des personnes qui s'étaient déjà beaucoup renseignées par elle-même.

Enfin, je leur ai dit et donc je vous le dit aussi: toujours recalculer la soude avant de faire une recette, même si la source semble sérieuse!

On m'a demandé si j'étais partante pour initier une bande de copines, déjà cosméteuses, tentée par la savonnerie mais n'osant pas se lancer. Je ne les connais pas toutes, mais j'entends souvent parler d'elles et j'ai envie de les connaitre. Et puis partager un truc qu'on aime...

On a commencé par une discussion assez longue, j'ai beaucoup insisté sur l'importance du calcul de la recette. Elles n'ont pas toutes essayé de maitriser l'outil mais au moins elles savent que ça existe et que c'est important (enfin j’espère).

On a trouvé une date, j'ai choisi de leur faire faire trois recettes:

Pour commencer, la recette classique

150 g d'huile de coco

350 g d'huile d'olive

68 g de soude (surgraissage à 8%)

160 ml d'eau

Mode opératoire

Enfiler les gants si ce n'est pas déjà fait et s'assurer d'être suffisamment protégé

Peser la soude en perle

Mesurer l'eau avec un verre doseur (un peu trop d'eau ne portera pas à conséquence)

Verser la soude dans l'eau en créant un tourbillon avec une grande cuillère (toujours la soude dans l'eau: le contraire pourrait créer des projections de soude concentrée). C'est à ce moment là que les vapeurs se dégagent, donc on évite de mettre le nez au dessus. Laisser en attente dans un endroit sur (l'évier, c'est bien)

Peser l'huile de coco.

Faire fondre l'huile de coco (au micro onde par tranche de 2 minutes ou au bain marie)

Peser l'huile d'olive directement dans le pichet à savon.

Préparer les moules

Verser l'huile de coco fondue dans l'huile d'olive en remuant. La température du mélange sera suffisamment basse.

Verser la soude dans le pichet à savon

Mixer jusqu’à l'obtention d'une texture de crème anglaise

Verser en moule

Il s'agit d'un savon très doux, qui mousse peu, adapté aux peaux fragiles.

Pour continuer, le savon 100% facile, avec des fantaisies:

500g d'huile de coco

244 g de lessive de soude (surgraissage à 20%)

Fragrance fleur d'oranger

Si on est aventureuses, marbrage en one pot à l'orcanette ou au mica clémentine Le savon coco se prête au marbrage, puisqu'il est blanc. Ceci dit la fragrance devrait légèrement le colorer.

Mode opératoire

Faire fondre l'huile de coco (au micro onde par tranche de 2 minutes ou au bain marie)

Préparer le moule

Enfiler les gants si ce n'est pas déjà fait et s'assurer d'être suffisamment protégé

Mesurer la lessive de soude à l'aide d'une balance au gramme prés (un verre doseur serait trop imprécis)

[faire fondre le macérat d'orcanette/ mélanger le mica avec un peu de caprilys]

Verser l'huile de coco dans le pichet à savon (on ne chauffe pas directement l'huile dans le pichet à savon pour éviter que celui-ci garde la chaleur). On attendra pas dans ce cas que ça refroidisse: Abaisser la température des huiles est intéressant pour contrôler la trace et la phase gel, ce qui ne nous importe pas)

Verser la soude dans l'huile

Mixer jusqu'à obtenir une texture de crème anglaise

Ajouter la fragrance, mélanger

[verser le macérat d'orcanette/ le mélange mica-caprylis dans le pichet à savon et mélanger légèrement à la baguette chinoise pour obtenir un début de marbrage]

Verser dans le moule

Et enfin, si on a le temps, un savon comme c'est qu'on veut

Choisir une formule sur le blog, ou en créer une a partir des huiles disponible, histoire de se familiariser avec le calculateur prédictif. Mais bon en fait on a préféré manger un gâteau.

On a causé brossage à sec et extracteur à jus, elles sont reparties avec un peu des deux pâtes à savons dans des boites en plastique récupérée, j'ai mis le reste en cure chez moi. Probablement elle n'en referont pas toutes, mais on a passé un bon moment et la fragrance fleur d'oranger embaume, on croirait que c'est pour de vrai...

Comme ça celle qui n'ont pas pu venir pourront tester le résultat aussi

Comme ça celle qui n'ont pas pu venir pourront tester le résultat aussi

Publié dans bavardages, recettes

Commenter cet article