Se soigner avec les huiles essentielles pendant la grossesse

Publié le par Ma-L

Avant de me lancer dans la cosmétique maison, pour moi, les huiles essentielles étaient des trucs qui sentaient bon, et surtout très fort. J'étais pas bien certaine de l'utilisation thérapeutique, même si l'odeur de certaines rappelait les médicaments.
J'utilise peu d'huiles essentielles au quotidien. Dans l'année, je consomme de l'HE de citronelle contre les moustique, de l'HE de lavande pour éloigner les poux, l'HE de Tea tree dans la lessive quand la gastro traine et de l'HE d'eucalyptus quand j'ai un rhume. Les HE de lavande, citron et pamplemousse me servent aussi à parfumer des crèmes et des produits de nettoyage. Tout usages confondu je dois utiliser un flacon de 10 ml d'HE par an, c'est dire si ma consommation est importante.
J'ai appris à me méfier de certaines, qui sont puissantes et peuvent être dangereuse. J'ai appris à en utiliser quelques unes, pour quelques usages précis. Je ne conseille pas particulièrement de les utiliser, je recommande fortement de se documenter pour le faire, mais je suis colère chaque fois que je lis qu'il ne faut pas le faire en bloc (pour les enfants, pour les femmes enceintes... pour les chats je n'en sais rien par contre). Les HE, c'est comme beaucoup d'autres choses, mal utilisé c'est dangereux.

Pour ma première grossesse, j'ai banni les huiles essentielles (et c'était pas compliqué à ce moment là) de ma salle de bain, et pour faire bonne mesure j'ai essayé de trouver des produits sans parfums.

Pour ma seconde grossesse, avec deux savons maison à mon actif, j'ai évité d'en ajouter quand il n'y en avait pas (et c'était toujours pas trop difficile).

Pour la troisième, je me retrouve avec un paquet de recettes qui contiennent des HE, que j'ai envie de continuer à utiliser comme le baume à lèvre à la rose ou mon stick anti-herpés;

Oui mais entre les sites qui disent "pas d'HE pendant la grossesse" (les même qui disent pas de fromage, de charcuterie, de viande crue, de fruits et légumes crus, de sushi, de café, de thé, de sucre... et tant pis pour vous si les trucs qui passent sans nausées sont dans la liste*), ceux qui donnent une liste de permis/interdit mais pas la même que le voisin, on est pas rendu.

Par exemple si on prend les deux premiers site d'une recherche google (chez moi), Aroma-zone et doctissimo, la myrrhe est utilisable pour le premier et pas pour le second (bon, j'ai pas d'HE de lyrrhe de toute façon).

Du coup histoire d'un peu moins me prendre la tête j'ai investit dans un livre, moins pour me soigner que pour me rassurer.

 

Le livre est en trois parties: la première traite de généralités sur l'aromathérapie et sur l'hygiène de vie pendant la grossesse. Viennent ensuite 25 huiles essentielles qui peuvent être utilisée pendant la grossesse, avec des indications d'utilisation (pendant le premier trimestre ou pas, par voie orale, externe ou diffusion), puis une centaines de problèmes pouvant survenir pendant la grossesse (mais pas uniquement des "maux de grossesse", loin s'en faut), avec des remèdes plus complexes, dont certains sont à préparer par un pharmacien ou à utiliser après avis médical.

 

La short list des huiles essentielles à bannir

 

L'utilisation de ces huiles essentielle n'est pas automatiquement dangereuse, cependant à dose thérapeutiques elles sont abortives ou neurotoxiques. Elles sont donc fortement déconseillée:

 

Cannelle

Origan compact

Menthe Poivrée

Niaouli (le niaouli faisant partie de ma recette anti-herpés je l'ai donc remisé)

Romarin à camphre

Romarin à Verbenone

Sauge officinale

Sauge sclarée

Fenouil doux (utilisable après l'accouchement).

 

La liste complète des HE à éviter en contient une cinquantaine. De manière générale, une huile essentielle contenant des corps cétoniques est à éviter.

 

La short list des huiles essentielles utilisable tout au long de la grossesse

 

Je ne mets ici sur les 25 HE retenues dans le livre que celles utilisables dès le premier trimestre y compris par voie orale. Autant dire les inoffensives (selon l'auteur). Les indications thérapeutiques que je donne sont les principales, il peut y en avoir d'autres.

 

Citron (nausées et troubles digestifs)

Géranium d’Égypte (acné et eczéma)

Lavande vraie (anxiété)

Rose de Damas (troubles nerveux)

 

D'autres HE sont conseillée dès le premier trimestre, mais uniquement par voie cutanée ou en diffusion.

 

Ce que j'en ai fait

 

J'ai acheté ce livre pour me rassurer et ça s'est révélé efficace. J'ai été assez déçue de devoir abandonner mon baume anti-herpés si pratique (j'ai fait plusieurs crises et ce dès le premier trimestre) et mes sels de bain anti-crève, mais contente de pouvoir continuer à utiliser ma crème pour les pieds au citron et mon baume à lèvre à la rose, que je venais de fabriquer et que j'aurais été désolée de devoir laisser perdre. J'ai enfin fabriqué sereinement un savon à la lavande pour un proche.

J'ai pioché dedans pour de la bobologie, ce qui m'a permis d'améliorer mon sommeil lors d'un gros rhume. Je n'ai par contre pas insisté si les HE proposées en réponses n'étaient pas dans mon placard ou si la préparation étaient pharmaceutique, comme les solutions proposées en cas d'allergie ou de mycose. Je me soigne pour le moment assez peu avec de l'aromathérapie, et même si j'y pense de plus en plus, commencer pendant une grossesse me semble juste un non sens.

 

Pour conclure

 

Les informations qu'on trouve facilement (livres, revues, web) concernant la grossesse sont souvent anxiogènes et les recommandations restrictives. Si on creuse un peu, on se rend compte que la réalité est plus complexe. Bien entendu, on peut se dire que de se passer de d'alcool, de poisson, de viande saignante, de charcuterie, de crudités, de fromage neuf mois dans une vie n'est pas grand chose, mais réfléchissez bien et dites moi ce qu'il reste de vos repas une fois tout cela ôté?

Dans mon cas, ce n'était pas 9 mois mais maintenant deux ans et trois mois, ce qui est déjà plus long, et comme les recommandations sont quasi les même pour l'allaitement, il faut ajouter un an et demi soit quasiment 4 ans à manger du poulet et des légumes vapeur. Soutenable? Vraiment?

 

Il n'y a aucune étude qui prouve qu'une consommation occasionnelle (moins d'une fois par semaine) d'alcool soit dangereuse pour le foetus, mais pourtant la norme est "zéro alcool pendant la grossesse". La viande saignante et les crudités non lavée peuvent transmettre la toxoplasmose, cependant certains pays ont abandonné le dépistage au vu de la fréquence marginale de la maladie de nos jours (alors que certains magazines vont vous déconseiller de manger de la salade en dehors de chez vous, au cas ou le restaurateur ou le copain qui vous reçoit ne la laverait pas).

La viande et le poisson cru, les fromages aux laits crus, les fruits de mer crus (par conséquent certains vous interdiront les moules, qui se mangent cuites) sont déconseillé en raison de la listériose et de certaines infections parasitaires. Là encore, certains pays (notamment les états-unis) jugent que la fréquence n'est pas suffisante pour recommander une éviction. Et le syndicat des fromager au lait cru rétorque que la plupart des infections par listérioses proviennent de fromages industriels.

Si vous voulez vous faire peur, jetez un oeil ici.

 

La recommandation "pas d'huile essentielle pendant la grossesse" m'a conduite, pour ma première grossesse, à renoncer au rayon cosmétique bio qui avait été ma première idée (mais ou les conservateurs sont souvent dérivé d'huiles essentielles) pour me tourner vers cette crème, qui n'est pas ce que j'aurais pu trouver de pire mais pas ce qu'il y avait de mieux non plus. Au fur et à mesure de mon entrée dans la cosméto maison (comme loisir, pas pour des raison éthique ou de santé) m'a conduite à questionner le dogme. Tardivement d'ailleurs (puisqu'il m'a fallu trois grossesse pour le faire, alors qu'une seule à suffit pour le fromage).

Bien entendu les HE sont des produits à manipuler avec précaution. Mais tout le temps, pas seulement quand on est enceinte! Lire et relire les fiches techniques et les recommandations est indispensable dès qu'on les manipule.

 

* j'ai des copines belges qui quand j'ai dit que je pouvais pas venir manger des sushis avec elles parce que j'étais enceinte, m'ont dit "ben pourquoi"? Du coup j'ai commencé à aller voir les recommandations aux femmes enceintes dans les autres pays, Belgique et Canada notamment, et je me suis rendue compte que les recommandations en France - celles des magazines, pas des médecin ou du moins pas les miens - servaient surtout à se pourrir la vie.

Commenter cet article