Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Gommage express pour les pieds

Publié le par Ma-L

photo d'Adison Berry, source Flikr, licence CC-BY-NC-SA

photo d'Adison Berry, source Flikr, licence CC-BY-NC-SA

La première recette tirée des recettes beauté naturelles des paresseuses, et effectivement pour les très paresseuses. Mais comme je ne suis jamais les recettes à la lettre, je l'ai customisée.

Les ingrédients:

3 CS de sel fin

1 CS de gros sel

1 CS de macérat de menthe poivrée (sur huile d'olive) (remplace huile d'olive)

1 CS d'huile de colza (remplace tournesol)

La recette de base prévoyait aussi un cocktail d'HE que je n'avais pas sous la main, je m'en suis passée.

Il s'agit de tout verser dans un récipient et de mélanger, et hop, c'est prêt.

Le résultat:

La recette est suffisante pour environ quatre gommage, soit bien plus que je n'utilise en un mois. Il est conseillé de la conserver un mois, chez moi au bout de six l'huile avait rançie et rendait l'utilisation bien moins agréable. Aprés, utiliser un conservateur pour une recette pareille... Mais je vais noter d'utiliser de la vitamine E dans les macérats, ça peut toujours servir.

Effet gommant effective, le mélange gros sel/sel fin convient bien au pieds. Le macérat de menthe est un délice: effet jambes légères pendant plus d'une heure ensuite, et coup de frais appréciable en été.

Un bémol: l'huile d'olive pénètre lentement et le film gras perdure pendant 6 à 12h, même avec un savonnage. La sensation d'avoir le pied glissant est désagréable.

Pour la suite:

Ajouter un conservateur dans les macérats, essayer de trouver des huiles plus sèches pour ce type de soin. Par contre ajouter des HE sur un soins des pieds me parait un peu superflu...

Publié dans livres, corps

Partager cet article

Repost 0

créme pieds secs à la lavande

Publié le par Ma-L

A étudier le blog d'Andy pour préparer mon colis, je me suis rendue compte que s'il y avait bien une section mains/pieds, celle-ci ne contient que des soins des mains. Comme j'aime bien les soins de pieds, je trouve que ça détend, et que parfois nos extrémité ont besoin d'un peu de douceur, j'ai cherché une crème simple mais efficace.

J'ai trouvé une base de recette sur AZ, et je l'ai légèrement adaptée.

Les ingrédients

Phase huileuse:

3 cuillère à café de karité

2 grains de cire d'abeille

1 cuillère à café de cire numéro 3

Phase aqueuse:

30 ml d'eau

1 cuillère à café de glycérine

aprés émulsion:

5 gouttes d'HE de lavande vraie

12 gouttes d'extrait de pépin de pamplemousse

Il s'agit d'une émulsion à chaud, je ne détaille pas le mode opératoire, d'autre le font mieux que moi.

Le résultat:

J'espérait une créme plutôt fluide, qui conviendrait au gout d'Andy, mais la texture est tout de même assez solide. La crème est agréable à appliquer, mais laisse un petit film: à réserver comme créme du soir. L'odeur de lavande est juste comme je le souhaitait, et l'HE ajoute un côté rafraichissant mais pas trop trés agréable, de mon point de vue.

J'espére qu'Andy l'appréciera, malgré la texture!

Pour la suite:

Je pense garder cette recette, éventuellement en ajoutant de l'HE de menthe en été pour un côté glaçon. Elle me convient trés bien, et mes pieds ont l'air d'apprécier. C'était mes premiers pas en émulsion et je suis contente du résultat.

Par contre à l'avenir, pour des textures fluides, il faudra sans doute diminuer la dose d'émulsifiant, ou augmenter nettement la phase aqueuse!

une boite rose pour une créme à la lavande, les mariages improbables de la récup'

une boite rose pour une créme à la lavande, les mariages improbables de la récup'

Version 2

Une version sans cire (pour une vegan) et autoconservée (sans EPP), puisque visiblement la lavande s'est révélée meilleur conservateur que mon EPP, et de l'hydrolat de lavande pour remplacer l'eau... parce que là j'en ai.

Résultat: mitigé. La conservation n'a pas été optimale (moins de 6 semaines). Pour un produit qui sert peu ça ne convient pas. Je vais revenir à un conservateur.

Publié dans corps

Partager cet article

Repost 0

Petits sachets de bain

Publié le par Ma-L

Petits sachets de bain

La recette est connue et trés simple: un peu de flocon d'avoine dans un carré de mousseline pour faire une eau laiteuse et la peau toute douce.

Les perfectionnements:

Les sachets

J'ai fabriqué des sachets en toile à beurre. Rien de sorcier: un rectangle de 6 de large (et la longueur de ma piéce de tissu, ça devait être 40 cm), j'ai fait un pli d'environ un cm cousu au point de bourdon (zig-zig serré) sur toute la longueur. J'ai coupé tout les dix centimètre, puis plié le rectangle obtenu, et cousu le sachet (fond et côté), toujours au point de bourdon, en laissant le haut (ourlet) libre.

J'ai ensuite passé un ruban dans l'ourlet avec une épingle à nourrice.

Le contenu:

J'ajoute aux flocon d'avoine des fleurs, pour l'odeur et/ou les propriétés qu'elles ont. On peut aussi ajouter de l'huile (une cuillère à café), des HE (quelques goutte dans de l'huile), du savon rapé... Les variations sont nombreuses.

Le résultat

Le lien coulissant n'est pas super étanche, il vaut mieux refaire un tour avec un noeud pour ne pas avoir de morceaux dans l'eau. Sinon l'eau est bien laiteuse (presser plusieurs fois le sachet pour bien exprimer le "lait"), et la peau douce comme avec une huile, la sensation de gras en moins.

Je l'ai testé avec:

- des fleurs de calendula

Il s'agissait de fleurs ayant subi un macérat huileux, donc je suppose que ça revenait plus ou moins à ajouter quelques gouttes de macérat. C'est censé être apaisant pour la peau, difficile de dire quel effet en réalité.

- des fleurs de camomille

La camomille à un effet détente assez impressionnant sur moi: je dors super bien aprés en avoir utilisé (que ce soit en HE ou en fleur), alors que dans ce bain l'odeur était à peine perceptible. Par contre en infusion aucun effet, allez comprendre...

J'ai mis dans le colis d'Andy des sachets à la rose, au calendula (sec) et à la camomille, je suis curieuse de savoir ce qu'elle va en penser...

Et pour la suite:

Ce n'est pas mon produit de bain préféré, mais le côté "eau laiteuse" me plait bien. A voir comment utiliser les farines et fécules dans d'autre combinaisons... Par contre le côté simple est idéal pour tester des combinaisons (huiles/HE/plantes). C'est aussi un moyen sympa d'utiliser les fleurs macérés (comment ça le compost c'est bien aussi). J'ai un macérat de rose en cours, je testerais en bain.

Publié dans bain

Partager cet article

Repost 0

Créez vos cosmetiques bio

Publié le par Ma-L

J'ai emprunté le mien à la bibliothèque

J'ai emprunté le mien à la bibliothèque

C'est un livre de Sylvie Hampikian, pharmacienne, aux éditions Terre Vivante. L'éditeur est militant, on est donc plutôt dans une version sérieuse de la tambouille. La mise en page est assez austère, quelques photos, quelques encart sur fond gris, et sinon du texte sans beaucoup de marges. Ceci dit c'est clair, simple, et finalement agréable à lire.

Le livre s'ouvre sur des conseil de base, pour attaquer ensuite une revue de produits (huiles végétales, huiles essentielles, extrait de plantes...). L'auteur à fait sa propre séléction, qui est assez vaste, et explique quelques piéges (comme se reperer entre les différents HE de thym). Bon, je trouve quand même curieux que quasiment un ingrédient sur deux soit préconisé pour l'acné, mais passons.

Comme il s'agit d'une séléction, on est pas dans une bible, tout n'est pas décrit. Il reste quand même une bonne liste, et on peut supposer que ce qui n'est pas indiqué est déconseillé par l'auteur (elle exclut notament pas mal d'HE photosensibilisantes).

Ca se gâte un peu quand on passe aux recette proprement dites. En fait de recettes il s'agit de bases (mélanger un beurre + une huile + une cire pour un baume, par exemple), pas de tuto étape par étape, pas de recette exemple (ou trés peu), le tout dans un fouillis puisque dans un même paragraphe elle va évoquer des ingrédients pour une créme pour les mains et un stick à lèvres. Allez vous y retrouver... Pas de dosages, pas de synergies, à part dans quelques recette exemples noyées dans les paragraphes. La partie maquillage est quasi inexistante, un peu dommage pour un livre qui parle de cosmétiques (même si pour ma part je m'en fiche un peu). Tout le côté additifs/émulsifiant/fragrance n'est pas abordé, peut-être simplement parce qu'il est assez récent de pouvoir en trouver facilement.

Au final, un livre qui est interessant sur le côté choix des ingrédients de base, mais qui n'a aucun côté pratique. A réserver à ceux qui souhaitent théoriser un peu, pas aux cosmeteurs du dimanche qui ont besoin de trucs simples et qui marchent.

Publié dans livres

Partager cet article

Repost 0

créme avoine calendula pour les les petits

Publié le par Ma-L

les ingrédients: cire émulsifiante n°3 AZ, beurre de karité bio melvita, EPP, créme d'avoine Bjorg, extrait d'amande amère, macérat de calendula maison

les ingrédients: cire émulsifiante n°3 AZ, beurre de karité bio melvita, EPP, créme d'avoine Bjorg, extrait d'amande amère, macérat de calendula maison

Les petits ont facilement la peau sèche en hiver, et l'une de mes filles à tendance à faire de l'eczéma de temps à autre. Deux raisons pour veiller à bien hydrater mes poupées. Et comme le tube de crème que j'utilise arrive en fin de vie, pourquoi pas essayer d'en concocter une maison?

Le pour et le contre

Les pour:

- savoir avec quoi je les tartines (et donc pas avec des dérivé de pétrole, même s'il sont efficaces)

- faire des économies (ça reste à vérifier)

- la satisfaction du fait maison

Les contre:

- ce sont mes poupées et moi les cobayes, donc si je me plante les conséquences sont directement pour nous

- l'efficacité ne pas être au rendez-vous, notamment dans la prévention de l'eczema.

Bon, qui ne tente rien n'a rien, et je vais donc tenter, en choisissant des ingrédients qui ont fait leur preuve, et une recette simple, sans fioriture.

Les ingrédients

Les quantités sont données en cuillère à café. Il s'agit de cuillères "normales", pas arasées ni rien. La précision n'est donc pas au gramme prés.

Tout les ingrédients sauf l'extrait d'amande amère et la cire sont bio.

Phase huileuse:

Beurre de Karité: 3 cuillère à café

Le Karité est régulièrement cité comme soin possible pour les femmes enceintes et les tout petits. Il est peu allérgène, hydratant et à des propriété cicatrisantes (utile pour l'eczema)

Macérat de calendula sur huile d'olive: 6 cuillères à café.

L'huile d'olive est une huile que j'aime bien pour les soins. Elle est émolliente et hydratante. Elle est aussi trés stable, ce qui permet de l'utiliser sans stabilisant. Elle est utilisé pour les soins des bébés, dans le liniment principalement. Le calendula à des propriété adoucissantes et cicatrisante. On le retrouve assez courament dans des soins pour les peaux séches.

Cire numéro 3 (AZ): une cuillère à café: là, c'est juste que pour le moment j'ai que ça comme cire émulsifiante (ou alors de la cire d'abeille qui est réputée difficile, et avec laquelle j'ai déjà loupé des émulsions).

Phase aqueuse:

Créme d'avoine: 3 cuillères à café.

Apaisant et adoucissant, l'avoine intervient comme ingrédient dans les cosmetique pour peau sensible (et notamment dans la créme de pharmacie que j'utilisais jusqu'a maintenant). J'ai utilisé de la créme d'avoine plutôt que du lait d'avoine essentiellement parce que le conditionnement était plus petit et donc que j'en gachait moins. A part ça, ça à le gout de plâtre mais peut remplacer la créme fraiche pour lier une sauce sans trop de dommage.

Eau: 30 ml. J'ai ajouté de l'eau pour avoir une consistance fluide, mais ce n'était pas suffisant.

Ajout aprés émulsion:

extrait d'amande amère: une cuillère à café

J'ai recherché comment parfumer la crème sans risquer de l'altérer (donc pas d'HE, notamment). L'extrait d'amande amère étant alimentaire, il me semble que c'est relativement sans risque.

Extrait de pépin de pamplemousse: 20 gouttes

Il s'agit du conservateur. J'ai suivi les conseils qu'on m'a donné (zut, je retrouve plus le lien, si la personne se reconnais je le rajoute), et celui là je vois à peu prés ce qu'il y a dedans.

La recette

J'ai pour le moment réussi à faire deux émulsions en tout et pour tout, donc je vais peut-être pas me risquer à expliquer, même si finalement c'est trés simple. Mais d'autre le font trés bien, par exemple eden ici.

Mais en gros il s'agit de mettre au bain marie la phase aqueuse d'un côté et la phase huileuse de l'autre, de verser l'eau dans l'huile une fois que toute la phase huileuse et liquéfier, de mélanger suffisament pour que ça fasse un effet vinaigrette, et de mettre le pot dans l'eau froide sans cesser de mélanger jusqu'a ce que ça prenne.

Le résultat

La crème est agréable au toucher, la couleur est jaune beurre, la texture onctueuse. J'espérais avoir quelque chose plus apparenté à un lait, mais la quantité d'émulsifiant devait être un peu trop importante (ou la phase liquide trop peu importante). Le parfum d'amande amère est présent mais trés discret, l'odeur d'huile d'olive est plus présente. Elle s'étale facilement.

créme avoine calendula pour les les petits

Version 2:

La même chose sauf:

- eau + créme d'avoine remplacé par 40 ml de lait d'avoine (et ça a toujours le gout de platre)

- extrait d'amande amère remplacé par 1 cc de macérat de vanille (vanille en poudre + huile de sésame).

Publié dans corps, enfants

Partager cet article

Repost 0

Combien ça coute: le colis pour Andy (swap)

Publié le par Ma-L

Do you need cash - photo d'adrien mogenet, source flickr http://www.flickr.com/photos/adrien-mogenet/2990034836/

Do you need cash - photo d'adrien mogenet, source flickr http://www.flickr.com/photos/adrien-mogenet/2990034836/

A l'initiative de Clédice, je participe à un swap "moins de cinq euros". Au départ, je me suis dit que c'était assez facile, de tambouiller à moins de 5 euros, puisque j'utilise surtout des ingrédients sortis de mes placard. A la réflexion c'était pas si simple: le moindre ingrédient un peu exotique (l'huile d'amande douce, par exemple, ou toutes les huiles essentielles) font énormément grimper la facture.

C'est aussi l'occasion de répondre à la question: mais c'est rentable, ou pas, alors?

D’après son blog et le questionnaire, je savais qu'Andy est une trés bonne savonniére, qu'elle aime les textures fluides, les bains, et qu'elle a bien une section main et pieds sur son blog mais que des crémes pour les mains dedans.

Combien ça coute: le colis pour Andy (swap)

Petits sachets de bain à l'avoine et aux fleurs

Flocons d'avoine (bio): 3 euros les 500g (de mémoire), soit environ 18 centimes pour les 30g utilisés

Fleurs/thé: 3 euros les 100g, soit 9 centimes pour les 3x3 g utilisés

sachets: toile à beurre, 3 euros le m en 160, j'ai utilisé 10x30 cm, soit à peine un centime, on va arrondir à deux parce qu'il y a le fil aussi. Les rubans sont des chutes ou de la récup'.

Ce qui donne, pour trois sachets, moins de 30 centimes.

Gommage express pieds à la menthe

Gros sel/sel fin: 0,70 le kilo soit moins d'un centime pour 10 grammes

macérat de menthe poivrée:

pour 250 ml environ, huile de tournesol, 1 euro 25 le litre soit 30 centimes les 250 ml, menthe poivrée séche du jardin, deux capsules de vitamine E (tocophérol): 3 euros 20 les 30 soit 11 centimes les deux. Ce qui porte le macérat à 1 euros 64 le litre, les deux cuillères à soupe donnant donc à peu prés 5 ml, soit là encore moins d'un centime.

Le gommage coute donc un peu moins de deux centimes.

Crème pour les pieds à la lavande

beurre de karité, 12 euros les 100 ml, j'en utilise à peu prés 10 ml: 1,20 euros

cire d'abeille, 10 euros les 400g, il en faut 2 grammes: 5 centimes

glycérine: 4 euros 65 les 100 ml, il en faut 1,5 ml: 7 centimes

HE de lavande vraie: 8 euros les 10 ml, 5 gouttes soit 0,2 ml: 16 centimes

une petite bouteille d'eau: 15 centimes

EPP: 6,29 euros les 50 cl, 1ml: un peu plus d'un centime

cire émulsifiante n°3: 1,9 euros les 30g, environ 3 g soit 19 centimes

Soit environ 1 euros 80 pour le pot

Lait hydratant pour bambin

macérat de calendula:

pour 250 ml environ, huile d'olive bio, 3 euro 50 le litre soit 88 centimes les 250 ml, fleur seché de calendula bio, 15 g, 1,1 euro. Ce qui porte le macérat à 7 euros 84 le litre, les six cuillères à café donnant donc à peu prés 10 ml, soit environ 8 centimes.

beurre de karité, 12 euros les 100 ml, j'en utilise à peu prés 10 ml: 1,20 euros

créme d'avoine (pour la cuisine): 1,47 les 200 ml, j'en utilise environ 10 ml: 7 centimes

une petite bouteille d'eau: 15 centimes

EPP: 6,29 euros les 50 ml, 1ml: un peu plus d'un centime

cire émulsifiante n°3: 1,9 euros les 30g, environ 3 g soit 19 centimes

extrait d'amande amère: on me l'a offert

un tube tottler à 0.75 centimes

soit 2 euros 45

le tout: 4 euros 57

Pour voir la réaction d'Andy, c'est ici

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0

Que faire d'un savon raté

Publié le par Ma-L

Que faire d'un savon raté

Au départ, c'est l'envie d'utiliser des matières grasses qui ne servent à rien pour la savonnerie, et donc notamment cette graisse de canard cuite que nous n'utiliseront pas pour la cuisine.

L'envie d'en faire un savon "alimentaire", avec uniquement des ingrédients qui se mangent. L'envie aussi d'utiliser cette HE de girofle qui à une odeur que j'adore mais qui est irritante... et donc pas utilisable en cosmetique, et déconseillée en parfum d'ambiance.

J'ai donc mélangé cette graisse de canard avec de l'huile d'arachide, parfumé trés légérement à l'HE de girofle, ajouté de l'HE de canelle. La trace est venue trés vite, la pâte trés dense, presque immédiatement solide, et la découpe ardue puisque 24h plus tard le savon était déjà dur. La couleur rosée était agréable, tout s'annonçait bien. J'ai laissé la cure se poursuivre deux mois, j'avais une savonette en cours et je préférais juguler mon impatience.

Las... malgré son aspect agréable, malgré son parfum trés léger, malgré sa dureté presque cassante, ce savon s'est révélé inutilisable. J'avais l'impression de m'être décapée plutôt que lavée, et ma seule envie aprés une douche avec le savon était de plonger dans un bain de crème hydratante.

Aprés vérification du pH qui s'avère tout à fait fréquentable pour un savon (8-9), il est probable que ce soit cette HE qui aie provoqué le souci.

Mais donc, que faire avec ce savon, puisque une refonte ne servirait probablement à rien?

De la lessive!

Le linge se fiche complétement de ce que le savon soit irritant, il est rincé deux fois et la lessive est largement diluée, donc les quantités d'HE restante seront infime voire négligeables. Je me mets donc à la recherche d'une recette, en trouve plusieurs, dont la plus courante est celle-ci (ou ses variantes).

J'avais un petit bidon de lessive, j'ai donc opté pour un litre, et j'ai suivi grosso modo la recette (mais je n'ai pas respecté le temps de refroidissement). J'ai obtenu une lessive biphasée (une phase liquide et une phase gel), mais qui se mélange facilement pourvu qu'on secoue le bidon. Je me suis passée d'HE, déjà il y en a dans le savon et puis, bon, parfumer le linge ne me semble pas indispensable.

Je l'ai testée avec circonspection: j'utilise (de temps en temps) des couches lavables, et on dit des horreurs sur ce que la glycérine fait aux couches (et autres gants et serviettes de toilette).

Aprés un mois et demi d'utilisation, j'arrive au fond de mon bidon, un bouchon par lessive est suffisant, et les catastrophes annoncées ne sont pas arrivées. Il me reste plein de savon rapé, plein de savon à raper, et j'envisage sérieusement d'ajouter mes chutes à l'ensemble (les bouts de savons trop petits pour rien en faire). Le linge ne sent pas autre chose que le propres, les tâches s'en vont tout pareil qu'avant, et mes deux bébés dont une légérement atopique n'ont pas vu la différence.

Donc c'est adopté.

Partager cet article

Repost 0

Colis du swap de Cledice

Publié le par Ma-L

Je participe à mon premier swap, organisé par Cledice. Il s'agit de faire un petit colis pour moins de 5 euros (envoi non compris). Mon envoi est presque prêt, mais j'ai déjà reçu celui d'Andy.

Colis du swap de Cledice

Un gel douche "évasion sous les tropiques", un beurre corporel "black cherry bomb" et un parfum solide "douceur de guimauve".

J'ai testé tout de suite: le gel douche est d'un bleu scintillant magnifique, il sent les vacances. Il va tout de suite rejoindre mon sac de piscine, la douche va prendre des allures de lagon.

Le beurre corporel est à la fois ferme et fondant, un régal à appliquer. J'avais déjà entendu parler de la fragrance, et je comprends bien pourquoi celles qui l'utilisent la trouvent addictive.

La concrète de parfum a un parfum discret et très agréable, je l'ai glissée dans mon sac de travail, c'est dans le métro que j'ai le temps de me chouchouter.

Le tout avec un packaging soigné. Merci Andy!

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0

savon au calendula

Publié le par Ma-L

Tranche supérieuse du savon

Tranche supérieuse du savon

Là encore, recette de base (Olive/coco hydrogenée/cire d'abeille), avec ajout à la trace de trois cuillères à soupe de Calendula (Huile d'olive), et d'une petite poignée de fleurs macérées. Dans l'idée, un savon qui doit être trés doux, avec une action emolliente favorable aux peaux séches ou atopiques. Les fleurs sont là pour la déco.

Coulage dans un fond de bouteille de lait.

Petite surprise au moulage, le mélange s'est mis à crachoter, siffler et faire un cratère. Lié aux fleurs, ou peut-être à un reste d'humidité dans le moule... On verra si ça se reproduit.

La tranche supérieure du savon à du coup hérité un aspect "plissé". Ca n'empéche pas le savonnage.

Bien entendu pas moyen de s'assurer en quelques essai (et même en des dizaines) des vertus de ce savon sur les soucis de peau sèche, mais c'est un savon agréable et qui ne donne pas une sensation desséchante quand on l'utilise.

Publié dans recettes

Partager cet article

Repost 0