Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Faire ses cosmétiques naturels, c'est facile

Publié le par Ma-L

Un livre petit format, mais très pratique, et qui ne demande pas 250 ingrédients. Beaucoup de recettes du placard, un peu d'huiles essentielles... et des choses très simples, comme du vinaigre de toilette, des sels de bains ou des masques au yaourt

J'apprécie. Elle donne aussi des idées de substitution, ça laisse la place à l'imagination.

La maquette est jolie, les photos soignées, ça donne envie.

Et cerise sur le gâteau, quand on parle de savon, c'est de la SAF, pas du melt and pour.

Après, dans le détail, des crèmes qui sont des baumes (sans eau), des émulsions à la cire d'abeille (c'est techniquement possible, hein, mais... depuis que je connais les cires émulsifiantes mes émulsions sont réussies), l'EPP comme seul conservateur (j'ai expérimenté et... les moisissures aiment bien). Donc pas à suivre à la lettre.

Je trouve que c'est quand même une bonne source d'inspiration. Je ne regrette pas mon achat.

Publié dans livres

Partager cet article

Repost 0

Test de gommage corps: café et vergeoise

Publié le par Ma-L

Mon pot de crème pour les mains arrivait en fin de conservation, et plutôt que de jeter ce qui restait (peut-être un tiers de la recette), j'ai utilisé le reste pour faire un test de gommage.

Mode opératoire

J'ai prélevé une cuillère à café de crème, et mélangé avec:

- une demie cuillère à café de café moulu, d'une part

- une demie cuillère à café de vergeoise, d'autre part

avant mélange

avant mélange

textures aprés mélangetextures aprés mélange

textures aprés mélange

J'ai ensuite appliqué sur peau humide, à droite pour la vergeoise et à gauche pour le café.

Mes impressions

Autant j'avais trouvé la vergeoise agressive sur le visage, autant sur la corps je la trouve anodine, presque à peine perceptible. La faute à l'eau dans la formule qui l'a fait un peu fondre? A l'aspect ce n'est pas l'impression que ça donnait. Peut-être l'épaisseur de la crème qui rendait la texture plus douce. Mais en gros j'ai trouvé ça mou.

Côté café, par contre, c'est idéal: pas trop agressif mais roulant sous les doigt, exactement ce que j'attends d'un gommage. Le seul souci, c'est l'odeur de café, vraiment très forte.

La sensation avec la crème est d'avoir la peau hydraté, façon crème, même après rinçage. Comme il s'agissait d'une crème très riche j'ai trouvé ça too much et j'ai préféré faire un savonnage après. De toute façon ce gommage ne lave pas (du tout). Mais on retrouve la sensation de la crème même sous la douche, donc sur une base de beurre corporel ce sera impeccable. Seule inconnue, la conservation... à voir si je teste ou si je me contente de me documenter.

Et pour la suite

Je garde le café comme agent gommant, à voir s'il est possible de l'éventer un peu. Le sucre, ça reste à voir (un sucre moins fin ferait-il l'affaire?). Je garde l'idée de finir mes crème comme gommage, et je me penche sur la conservation des mélanges...

Publié dans ingrédients, corps

Partager cet article

Repost 0

Gel démaquillante de Ninon

Publié le par Ma-L

En faisant des recherche pour un démaquillant pour ma sœur, je suis tombée sur cette recette. Quand un peu plus tard j'ai testé l'eau de Ninon, j'ai eu envie de la décliner... J'ai donc adapté la recette:

Les ingrédients

30 ml eau de rose

30 ml eau de fleur d'oranger

40 ml d'huile d'amande douce

1,5 ml de gomme guar (3 pelles de 0,5 ml)

16 gouttes de naticide

La mise en œuvre

Pas très compliqué: mélanger les ingrédients, ajouter la gomme guar... le seul souci vient de là d'ailleurs: ça fait deux fois que je l'utilise et deux fois que j'ai des paquets. J'avais peur que ça finisse par faire des grumeaux mais non, finalement ils se dissolvent. Le seul souci c'est d'apprécier la texture alors qu'une partie du gélifiant n'est pas dispersé.

Le coût

1,80 d'eau florale, 90 centimes d'huile, 37 centimes de conservateur et 11 centimes de gélifiant, soit environ 3 euros 18 les 100 ml.

Le résultat

Un gel assez ferme, qui se mélange bien à l'huile mais sans la capturer: ça déphase, il faut secouer avant usage. C'est agréable à utiliser mais je serais bien en peine de dire si c'est un bon démaquillant. C'est nettement moins gras au toucher que la version gélisucre, mais on est assez loin des gels frais qu'on trouve dans le commerce (qui sont fait avec des tensio actif).

Je l'ai mis en flacon avec capsule service pour Salwa, j’espère qu'il ne sera pas trop ferme pour être bien utilisé.

L'avis de Salwa: ça déphase vraiment trop, il faut mélanger longtemps avant de s'en servir. Elle propose sur la même base de faire plutôt un lait avec du gélisucre.

Gel démaquillante de Ninon

Publié dans visage, ratages

Partager cet article

Repost 0

Lingette démaquillantes

Publié le par Ma-L

Lingette démaquillantes

Je ne me maquille pas, alors je ne me démaquille pas non plus, ou plutôt très rarement. J'utilisais jusqu’à maintenant des disques de cotons pour appliquer de la lotion quand j'en avais envie, mais maintenant que c'est moi qui la fait, la lotion, j'en ai beaucoup plus souvent envie.

Du coup mon sachet qui trainait dans la salle de bain depuis des années se met à diminuer sévèrement, et je me dis que quand même, ce serait dommage d'en racheter.

Option 1: recycler

J'avais des coussinets d'allaitement en bambou de la marque Lulubellule, en bambou et en PUL, et comme souvent les lingettes sont en éponge de bambou...

Mais non: trop grandes, trop absorbantes (la lotion allait sur la lingette et pas sur mon visage), et une sensation un peu rêche qui ne m'a pas plus.

Ceci dit si vous cherchez des coussinets d'allaitement, ils sont top: pas d'auréole puisqu'impérméable, ils résistent aux grosses fuites (genre journée de reprise du travail), et ils ne collent pas (contrairement à ceux en coton que vends Aubert).

Option 2: investir

En parcourant le net, on tombe assez vite sur des tendances d'Emma. Et effectivement c'est plein de bonnes idées, comme le filets pour le lavage ou la pochette de test avec plusieurs modèles différents, remboursée sur un achat suivant. J'ai hésité, et je me suis dit que bon, je savais déjà que j'étais pas fan du bambou, que je voulais des lingettes plutôt petites, et donc... finalement...

Option 3: réaliser

Je voulais donc des lingettes petites, le coton me plait comme toucher, et assez épaisse. J'ai opté pour des lingettes bifaces polaire/coton, les matériaux sortant de mon sac de chutes. Un assemblage au point de bourdon, et hop, c'est fait. Comme l'idée du filet de lavage m'a semblé bonne, j'ai cousu trois petits sacs en plus.

Cout de l'opération: quelques centimes pour le fil, le reste c'est de la récup'.

Le test

Contrairement à ce que j'aurais cru, c'est le côté polaire que j'ai adopté: la polaire étant hydrophobe elle n'accroche pas la lotion et donc tout part sur la peau. La face coton était un peu trop rêche à mon goût, et buvait aussi beaucoup. Elle est par contre parfaite pour ôter le produit, quand il y a lieu.

Les sacs sont un peu trop petits, les lingettes s'échappent pendant le lavage. Mais c'est pratique pour stocker avant le lavage. Par rapport aux gants de toilettes que j'utilise pour le change et qui s'entassent, c'est un net progrès. Ça sèche à toute vitesse, donc mon tout petit stock (8 lingettes) est largement suffisant, j'en ai pas utilisé la moitié. Par contre il peut rester des traces (alors que pas de maquillage), je peux comprendre que celles qui se maquillent renoncent. C'est de la saleté propre, ça ne me dérange pas, et c'est sans doute du au fait que comme elle sont petites elles peuvent se coincer au bord de la porte.

J'apprécie vraiment de ne plus mettre de coton à la poubelle, je garde...

Publié dans visage, bavardages

Partager cet article

Repost 0

Shampoing sec à l'ortie

Publié le par Ma-L

tamisage

tamisage

Dans mon jardin, il y a des choses qui poussent bien. Et parmi elle, l'ortie. Bon, mon but est de l'éradiquer un jour, mais comme je désherbe une fois par semaine au mieux, elle à le temps de repousser entre temps.

J'en ai fait des omelette et des soufflés, mais passé la curiosité je ne trouve pas que ça vaille le travail, mais comme c'est un actif intéressant autant faire sécher ce que j'arrache, non?

Première étape: préparer les orties

J'ai coupé pour ne garder que les tiges (apparemment les racines sont intéressantes aussi mais pas le courage de les nettoyer), mis à sécher sur une claie (en fait une caissette de marché) pendant quelques jours, et broyé entre mes mains pour obtenir des paillettes. J'ai jeté les tiges.

N'oubliez pas les gants, pour toutes les étapes. Oui, l'ortie perds son pouvoir urticant quand elle se fane, mais ça gratte quand même.

Enfin, j'ai passé mes paillettes à la passoire fine, pour ne garder que les particules les plus fines. On peut aussi le faire au mixer, mais mon mixer à herbe à rendu l'âme.

Deuxième étape: préparer le shampoing:

Je suis partie d'une recette d'Aroma-Zone, que j'ai simplifiée, puisque je n'avais pas tout sous la main:

Les ingrédients

Poudre de racine d'Iris, deux cuillères à café

Peut s'utiliser seule en shampoing sec, laisse une odeur agréable

Poudre d'ortie, deux cuillère à café

Régulatrice de sébum

Maïzena (fécule de maïs), deux cuillères à café

Absorbant, utilisable comme shampoing sec seule

La mise en œuvre

Simplissime: mélanger jusqu’à homogénéisation, verser dans le contenant

Le test

Je l'ai expliqué ici, je peux reprocher beaucoup de choses à mes cheveux mais pas d'être gras. Là, je sortais d'au moins 10 jours sans shampoing et même avec la chaleur (300 km dans une voiture en plein soleil) et le stress (dont 150 km avec un bébé hurlant), mes racines étaient à peine plus sombres... J'ai testé quand même, trois pincées réparties sur le cuir chevelu, puis brossage vigoureux, et... oui, franchement, ça marche, et pas de résidu.

Par contre, penser à se protéger les épaules: je ne l'ai pas fait et du coup j'ai eu aussi un effet gommage du cou.

Le cuir chevelu qui "chauffe" pendant une heure ou deux ensuite, les orties, le brossage ou juste l'idée que je m'en fais... va savoir. Et ça sent bon!

J'en ai pas l'usage mais c'est une recette que je vais garder sous le coude, elle à l'air efficace.

J'espère que Salwa en sera d'accord!

La salière est là pour le clin d'oeil: c'est pas le mode d'administration le plus pratique.

La salière est là pour le clin d'oeil: c'est pas le mode d'administration le plus pratique.

Publié dans cheveux

Partager cet article

Repost 0

crème minceur gourmande

Publié le par Ma-L

le dossier chocolat contenait une recette au chocolat et beurre de cachuète. Si si

le dossier chocolat contenait une recette au chocolat et beurre de cachuète. Si si

A l'heure ou les magazines titrent tous sur le chocolat ou la minceur (voir les deux), j'ai eu envie de concilier les deux. A vrai dire, j'adore lire les dossiers minceur. Je suis pourtant bien infichue de tenir un régime, et ma cellulite je la garde, je compte m'en resservir!

Cette crème est donc plus un clin d’œil qu'un vrai soin minceur, même si elle utilise l'un des actifs les plus courants dans les formules avec les agrumes: la caféine.

trouvez l'intrus

trouvez l'intrus

Ingrédients

60 ml d'eau

22 ml de macérat de café (sur huile de noisette)

3 ml (environ) de beurre de cacao

2 cuillère à café de cire émulsifiante n°3 (AZ)

15 gouttes de naticide

15 gouttes de fragrance choco-coco (absolubio)

Le mode opératoire

J'ai procédé en one pot, c'est à dire en mettant tout dans le même récipient (enfin pas les fragrances et le conservateur que je garde pour la fin). Je trouve ça plus facile et ça permet de corriger le tir si je ne mets pas assez de cire émulsifiante. Il parait que c'est moins stable. Pour le moment je ne trouve pas, je croise les doigts.

Bain marie, mélange... il m'arrive d'arrêter avant 3 minutes mais là j'ai dû touiller longtemps. Pas beaucoup de beurre dans cette version, pour laisser toute la place au café...

Le résultat

Une jolie crème appétissante, qui sent le café et le chocolat (la coco se fait un peu couvrir, je trouve). Elle a une texture un peu "sèche" à mon goût, pas tout à fait assez de glissant, mais ça peut plaire à d'autre. Moins de beurre, là encore... Le résultat minceur, vu que je n'avais gardé que de quoi l'essayer une fois, ben...

J’espère qu'elle plaira à Salwa, ou que tout du moins l'idée la fera sourire...

crème minceur gourmande

Publié dans corps

Partager cet article

Repost 0

Le colis pour Salwa

Publié le par Ma-L

Je participe à un swap organisé par Véronique d'absolubio, sur le thème du printemps. Le printemps c'est les fleurs, les p'tits oiseaux, le renouveau... certes. Mais j'avais envie de jouer avec les sens qu'on donne au printemps, et j'ai ensuite décliné mes idées en recettes...

Le colis pour Salwa

Le printemps, c'est le retour au jardin. Et dans mon jardin, ce qui pousse le mieux, ce sont les mauvaises herbes. J'en ai fait un shampoing sec. Et j'ai ajouté un petit sachet d'ortie séchée, pour pouvoir tester.

Le printemps, c'est la saison des régimes "trois kilo avant le maillot". C'est aussi la saison des chocolats de pâques. Alors, on choisi quoi? J'ai ai fait une crème minceur gourmande, histoire de ne pas avoir à choisir.

Le printemps, c'est la saisons de fleurs. J'ai décliné mon mélange d'eau florales préféré en un démaquillant. Et j'ai ajouté quelques lingettes lavables polaire/coton, faites maison

Le printemps c'est la saison des giboulées. il pleut, il pleut plus... J'en ai fait un savon.

Le printemps c'est le moment où on se dit qu'on prendrait bien un truc en terrasse... tiens, un thé, pourquoi pas? (petit clin d'oeil à mon emballage, aussi)

Et comme c'était un swap absolubio et que je n'avais pas utilisé beaucoup les produits de la boutique, j'ai ajouté une fragrance, pour que Salwa puisse l'essayer...

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0

Swap de printemps: le colis de Tikanelle

Publié le par Ma-L

Swap de printemps: le colis de Tikanelle

J'ai été super gâtée pour ce swap!

Tikanelle m'a envoyé:

- Une eau micellaire concombre-muguet

- une poudre de lait effervescente pour le bain parfum cerise

- un masque visage à la rose, argile et perle de jojoba

- un gel douche yaourt chevrefeuille

-une crème karité pour le corps

- un savon très joli et qui sent super bon (mure platane de chez aromat'easy)

et des fraises tagada...

J'ai envie de toute essayer, j'ai commencé par le masque... texture géniale, on a vraiment envie de l'étaler... et très surprenante. J'adore l'idée du masque-gommage, et comme j'avais bien envie de tester les perles de jojoba...

La crème pour le corps est un régla aussi: la texture est à la fois ferme et légère, un délice à utiliser.

L'eau micellaire est un produit que je découvre. La fragrance est vraiment agréable. ET visiblement ma peau apprécie, puisqu'elle remplace sans souci le rituel lotion+huile que je suis actuellement.

Le lait de bain sent merveilleusement bon... mais le colorant est tenace: je suis sortie de l'eau maquillée façon peau rouge! L'occasion de découvrir que les ocres sont à manier avec précaution (Tikanelle m'a évité une bêtise, j'aurais pu en faire autant).

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0

test: masque pour les cheveux - épisode 1

Publié le par Ma-L

Je vais voir ma petite sœur au mois de mai, et je lui ai demandé si des tambouilles lui feraient plaisir. Elle m'a dit oui, et nous avons discuté un ce qu'elle souhaité. Dans sa wish list il y a un masque pour les cheveux, et quelque chose pour raviver sa blondeur...

Ça tombe bien, j'ai du macérât de camomille qui n'attends que de sortir de son pot. Reste que la plupart du temps, les masque cheveux sont des masques frais. Or, elle me l'a clairement dit, quand elle a envie de se faire un masque cheveux, elle n'a pas forcement envie de sortir le fouet et la balance. Du coup je pars de rien, et c'est pas gagné...

Donc il s'agit de formuler quelque chose de facile à poser, qui se conserve un petit peu, et de préférence facile à faire.

Les ingrédients

macérat de camomille (camomille romaine/huile d'olive): 2 cuillères à café

Les puristes diront "oui mais c'est mieux la camomille allemande". Bon, on attribue généralement l'effet blondeur à la camomille allemande, mais certaine recette utilisent aussi de la camomille romaine. De toute façon comme c'est ce que j'ai, je l'utilise... L'huile d'olive est plutôt une bonne huile pour cheveux ( nourrit, renforce les cheveux, apaise le cuir chevelu), et c'est mon huile à tout faire.

émusifiant olivem 1000: une demie cuillère à café

J'ai pourtant lu la fiche plusieurs fois, mais je me suis ratée quand même. Il en aurait fallu le double pour arriver à une texture correcte. Bon, et peut-être un pied à soupe aussi... C'est un émusfiant qui aime l'eau, mieux vaut une phase aqueuse importante... mais pas à ce point!

miel de tilleul: 1/2 cuillère à café

Le miel est parfois cité pour éclaircir les cheveux en douceur. A part ça, c'est un actif pour les cheveux secs ou cassant et ça sent bon. Au vu du rendu, j'aurais pu en mettre bien plus.

eau: 15 cuillère à café

Bon, j'étais parti sur 10 mais j'ai eu un accident de bain marie. Ca n'a pas arrangé mes affaires avec l'émusifiant.

Huile essentielle de bergamote: 2 gouttes

J'ai décidement pas de chance avec les comptes gouttes nature et découverte, je ne voulais en mettre qu'une. A première vue 2 c'était trop (odeur vraiment trop forte), mais finalement ça s'est révélé tout a fait valable. La bergamote sent super bon, elle est anti grattouille ce qui est pas mal pour un soin cheveux, mais elle est photosensibilisante. Nul n'est parfait.

La réalisation

Emulsification à chaud en deux phases, assez classique, macérat et émulsifiant d'un côté, miel et eau de l'autre. L'huile essentielle est ajoutée après refroidissement.

A la fin de cette étape j'ai un un liquide trés liquide, opaque , qui sent le miel et la bergamote. Hum...

J'ai déjà eu le tour avec plusieurs autres choses qui prenaient leur texture "définitive" au bout de 24h... Laissons reposer.

avant chauffage...

avant chauffage...

le résultat

Ben non: c'est liquide et même trés liquide, et déphasé. Donc la texture c'est raté, mais le reste? Application un peu hasardeuse en en mettant de le creux de la main avant de la passer dans mes cheveux, il m'en faut la moitié pour humidifier toute la chevelure, enroulé dans une serviette histoire de pas en mettre partout et on attend... le temps de faire autre chose (coudre une robe, par exemple).

Et ça sent bon. La bergamote, c'est vraiment une super idée, ça sent délicieusement bon. Rien que pour ça j'ai envie de continuer mes tests.

Shampoing plus d'une heure aprés, le rincage est facile, et une fois sec ils sont... normaux. Comme d'habitude. Pas gras, ça, c'est déjà pas mal (c'est un peu le risque avec les masques à l'huile). Pour reste... c'est pas sensé avoir un effet instantané, et de toute façon je ne suis plus vraiment blonde.

Et pour la suite

Augmenter la dose de miel, la dose d'émulsfiant, tenter le pied à soupe et garder la bergamote.

Publié dans cheveux, ratages

Partager cet article

Repost 0

savon fraicheur au thé et à la menthe

Publié le par Ma-L

savon fraicheur au thé et à la menthe

Ce savon là, c'est une histoire de hasard. Je voulais faire des savons au thé vert pour Noël (recette de base), j'avais déjà préparé la soude et argghhh... plus assez d'huile d'olive. Je cogite à toute vitesse et... tiens, j'ai du macérat de menthe que j'ai fait l'année dernière, pourquoi ne pas l'utiliser... On verra bien ce que ça donne, thé vert et menthe ça va plutôt bien ensemble, non?

Les ingrédients:

400 grammes d'huile d'olive réparti en 200 g d'huile, 160 g de macérat de menthe et 40 g de macérat de calendula

80 grammes d'huile de coco fractionnée (végétaline)

20 grammes de cire d'abeille

70 grammes de soude en granulés

150 ml d'infusion de thé vert, avec les feuilles

1 cuillère à café de chlorophylle en poudre (colorant alimentaire scrapcooking)

Rien de particulier sur la réalisation de ce savon, sinon que j'ai hésité sur la filtration ou non des feuilles, que j'ai laissé finalement "pour faire joli". Ben c'était une mauvaise idée... de même que de le couler en moule silicone... mais je ne pouvais pas devenir d'avance à quel point la couleur serait incertaine. La trace étant assez épaisse, il est compliqué de donner une joli forme sans trop en perdre. Mais forme un peu biscornue + couleur moche... dommage

Le résultat:

Je m'attendais à ce que la saponification fasse un sort à la menthe. Pas du tout! C'est donc un savon à effet fraicheur, ce qui est très surprenant mais aussi très agréable (enfin, en décembre quand je l'ai testé c'était surtout surprenant). Du coup cette recette qui est née par hasard, je compte bien l'améliorer et la reproduire. Avoir un petit coup de frais sous la canicule en prenant sa douche, et qui perdure ensuite, ça va être précieux.

Et pour la suite?

Éliminer le thé, trouver un colorant vert qui tienne la route (et surtout la saponification), et peut-être trouver une fragrance réglisse? Un savon réglisse menthe, ça vous dit quoi?

Publié dans recettes

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>