Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Baume à lévre à la rose

Publié le par Ma-L

Baume à lévre à la rose

Ma petite sœur m'a ramené de l'huile essentielle de rose de Bulgarie, avec pour consigne d'en faire quelque chose pour toutes les filles de la famille...

J'avoue avoir pas mal hésité. L'huile essentielle de rose, même achetée directement en Bulgarie, c'est un produit vraiment de luxe. Et du coup il y a vraiment peu de recette disponible sur la toile: la plupart du temps quand on souhaite un parfum de rose, on prends un mélange: bois de Ho, géranium rosat, bois de rose...

J'ai fini par le décider pour un baume à lèvres fluide... qui peu être détourné comme soin peau très sèche, par exemple. J'ai une nouvelle balance avec électronique, j'ai donc pu affiner un peu mes quantité

Ingrédients:

6 g de karité

20 g de beurre de cacao

30 gramme de macérat de vanille (sésame)

5 g de lanoline

6 g de cire d'abeille

4 goutte d'HE de rose (0,4 ml)

1 capsule de vitamine E

Mode opératoire

J'ai un brin ramé, en fait: je souhaitais une texture crémeuse, mais pas liquide. J'ai donc commencé sans cire et avec 10 g de beurre de cacao qui était censé être là comme agent de texture. Après 10 minutes au frigo, j'avais une huile très fluide. J'ai refait fondre 10g de beurre de cacao, incorporé au mélange, remis au frigo: toujours liquide. Je suis donc passé à la cire d'abeille... mais je ne souhaitais pas chauffer toutes les huiles à température de fusion de la cire! Du coup j'ai du y aller progressivement: faire fondre la cire, ajouter une cuillère de mélange, faire refondre, recommencer 5 fois avant que ça puisse se mélanger sans figer.

Hop, re dix minutes au frigo et là, la texture semble bonne. Ouf!

Ajout de l'HE de rose: pas simple simple puisqu'elle est dans un tube bien bouché (on comprend), et plutôt du genre échantillon de parfum. En fait le diamètre du tube ne permet de verser que goutte à goutte, donc ça va.

J'ai fini par la vitamine E, mélange, puis transfert à la seringue.

En nettoyant j'ai eu l'impression d'avoir mis trop de rose, mais en fait non: la quantité qu'on met avec un tube gloss est infime, donc le parfum est juste bien.

Le coût

27 centimes de beurre de karité, 50 centimes de beurre de cacao, 50 centime de macérat de vanille, 5 euros de lanoline (c'était de la lanoline médicale, on en trouve moins cher), 15 centimes de cire d'abeille, 4 euros d'huile essentielle de rose (on me l'a offerte), 30 centimes de vitamine E.

Soit 10 euros 72 pour la recette, environ 3 euros 13 par tube flaconnage compris

Le résultat

Je ne tiens pas encore la formule parfaite de baume à lèvre, celle qui répare toute seule et qui couvre sans coller. Et j'ai mis trop de cire: impossible de l'utiliser sans le réchauffer avant (un peu frustrant selon ma sœur qui l'a testé). Mais il est efficace et assez agréable à utiliser, c'est un bon début.

Publié dans visage

Partager cet article

Repost 0

Testeuse dans ma nature

Publié le par Ma-L

Pascale vient de m'apprendre qu'elle m'avait sélectionnée parmi ses testeuses pour 2015. Vous lirez donc de temps en temps des billets consacrés au produit qu'elle m'enverra...

(vous croyez qu'elle va me faire tester le moule à cloisons amovibles qui me fait de l’œil depuis au moins ça de temps?)

Testeuse dans ma nature

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0

savon cookie

Publié le par Ma-L

J'ai tenté un sauvetage de mon savon macciatto-noisette façon papier de verre: pour diminuer son coté exfoliant, l'utiliser comme inclusion dans un autre savon. Histoire d'avoir un résultat cohérent j'ai réutilisé exactement la même base:

Ingrédients:

macérat café/noisette: 100 g

huile de coco (végétaline) 100 g

beurre de cacao brut (AZ) 50 g

huile de ricin 50 g

soude 40 g pour un surgraissage à 10%

50 gouttes fragrance barbapapa (absolubio)

+ morceaux de savon macciatto noisette (100g)

J'avais déjà travaillé cette pâte et constaté qu'elle traçait vite, je l'ai donc mélangé à la cuillère. J'ai obtenu une trace fine, et j'ai ajouté mon savon exfoliant coupé en petit morceau (en utilisant exactement la même technique que celle que mon cher et tendre utilise pour faire des pépites de chocolat: couper en diagonale en tranche de 5 mm environ, recommencer dans l'autre sens et hacher légèrement le tout).

mes chutes de savon avant et aprés découpage
mes chutes de savon avant et aprés découpage

mes chutes de savon avant et aprés découpage

J'ai ensuite croisé les doigts en versant dans ma boite de pringles, en espérant que les morceaux de savon se répartiraient à peu prés bien...

coulé

coulé

Au démoulage:

Après une bataille assez rude avec la boite de pringles, je finis par réussir à démouler (et dire que le savon au miel j'avais réussi à le sortir sans casser la boite...), victoire! Le savon s'est bien réparti, ils ont vraiment une tête de cookie.

Le coût

2 euros environ d'huile de noisette, 1 euro de végétaline, 1,25 euros de beurre de cacao, 1,25 euros d'huile de ricin, 40 centimes de soude, 30 centime de fragrance. Je ne compte pas le savon raté.

Soit 6 euros 20 environ pour le batch, ce qui revient à un peu moins de 80 centimes la tranche.

savon cookie

Le résultat

Un savon exfoliant mais pas trop, au parfum très légèrement sucré. Pas à utiliser tout les jours à mon sens, mais assez conforme à ce que je voulais faire...

Partager cet article

Repost 0

Concours des un an [fermé]

Publié le par Ma-L

Bonjour à tous. Aujourd'hui post un peu exceptionnel puisque Véronique à accepté que sa boutique soit partenaire pour fêter l'anniversaire du blog. Et elle n'a pas fait les choses à moitié.

Vous ne connaissez pas Absolubio? C'est une petite boutique d'ingrédients, qui travaille beaucoup sur la simplicité. Pas de packaging qui claque, pas 50 000 produits non plus, mais de ce que j'en sais tout est testé et approuvé par Véronique avant vente.

Concours des un an [fermé]

Absolubio c'est aussi une patronne très à l'écoute de ses clientes, particulièrement généreuse, et qui anime une petite communauté. J'ai par exemple participé au concours des produits incontournable de l'été sur sa page facebook, et à un swap organisée par la boutique sur le thème du printemps.

J'ai pour ma part passé ma première commande chez elle suite à un concours organisé par Nepheli make-up, et du coup quand j'ai hésité entre un concours et un swap pour fêter ma première bougie de blogueuse, j'ai commencé par lui demander si elle voulais bien me sponsoriser. Le blog étant fort modeste, je ne m'attendais pas forcément à une réponse positive.

Mais en fait, si

Bon, on joue, maintenant?

Lot numéro 1, offert par Véronique (absolubio)

une fragrance framboise noire-vanille

10 g d'Hydra'Glycéryl (émulsifiant)

10 ml d'huile végétale d'abricot

10 g de poudre de yaourt

Lot numéro 2, un lot savons et gourmandises, contenant un savon au miel, un savon cookie exfoliant, du thé et une petite douceur.

Concours des un an [fermé]Concours des un an [fermé]

Pour participer, laissez un commentaire sous l'article. Vous pouvez participer pour les deux lots ou un seul. N'hésitez pas à dire ce qui vous plais/plais pas dans le blog, comment vous l'avez connu, ce que vous avez envie d'y lire. N'hésitez pas à partager le concours non plus.

Le tirage sera fait le 26 si tout va bien, par une main innocente (a qui le plus dur sera de ne faire prendre qu'un papier).

Bonne chance!

Nouchette en train de préparer le tirage au sort

Nouchette en train de préparer le tirage au sort

Il y a eu 34 participants, dont 33 pour le lot 1 et 32 pour le lot 2.

Pour le premier tirage, Nouchette à préparé les petits papiers et Poupette à tiré au sort.

La gagnante du lot 1 est Laeti

Pour le second tirage j'ai préparé les petits papiers et Nouchette à tiré au sort

La gagnante du lot 2 est Morganne Faure.

J'attends vos adresse soit par FB soit par la messagerie du blog. Pour Morganne, si tu as des préférence en matière de thé et de gourmandise, n'hésite pas à m'en faire part.

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0

1 an de blog: petit bilan

Publié le par Ma-L

Côté finances

Pourquoi commencer par là, en fait? D’abord parce que je suis (parfois) radine, mais surtout parce que la première question qu'on m'a posée quand je me suis mise à la cosméto maison c'est "mais c'est économique?"

Par le plus grand des hasard, j'ai aussi commencé par un swap organisé par Clédice sur le thème "moins de 5 euros". C'était la première fois que je tambouillais pour quelqu'un d'autre et il a fallu compter les sous. Du coup j'ai pris l'habitude de calculer le coût de mes recettes... quand elle sont réussies.

Alors, ça coûte cher ou pas?

Non, et oui.

Non, les produits que j'utilise ne coûtent pas cher. Au pire le même que ce que j’achèterais en magasin pour le même usage, mais en général entre 4 (pour les savons) et dix fois moins (pour les lotions) que ce que j'utilisais (c'est à dire le plus souvent des marques distributeur, excepté quelques cadeaux). L'économie la plus notable étant sans doute la lessive.

Donc si (et seulement si) je savais me tenir à quelques produits bien identifiés, en en fabriquant juste ce que je consomme dans les délais de conservations... je ferais de sérieuses économies.

Sauf que... difficile de faire une commande sans craquer pour un produit ou une fragrance, voire des flacons en plus (ah, les flacons...). Impossible pour moi de ne pas tester des choses, quitte à les rater (la rubrique ratage est la plus fournie de mon blog). Difficile de ne pas acheter un autre moule à savon alors que j'en ai déjà beaucoup, difficile aussi d'évaluer le besoin de tel ou tel produit qu'on achetait auparavant par 200 ml. En fait si je pouvais je tambouillerais par 30 ml, mais la plupart du temps c'est impossible de doser avec des quantité aussi petites.

Donc en clair, j'ai dépensé cette années bien plus que jamais auparavant pour la cosmétique. Mais comme ça a été quasiment ma seule activité de loisir (bon, non, mais quantitativement la plus importante), que j'ai tambouillé aussi un peu pour mon entourage, et que dans l'année je n'ai acheté ni savon (enfin presque), ni lessive (sauf une fois pour récupéré le bidon), ni aucune crème ou soin corps ou cheveux pour moi et les filles (sauf le dexeryl sur prescription)... Je m'en sors pas mal.

Mais sérieusement: si vous envisagez de vous lancer dans la cosmétique maison par souci d'économie... alors fixez vous un budget avant. On a vite fait de se laisser tenter.

Coté bien être

L'un des but que je souhaitais atteindre en décidant de m’intéresser à un sujet somme toute futile, c'était de renouer avec ma propre image. Ayant enchainé deux grossesses, avec deux enfants en bas âge et ayant passé 3 ans à porter des vêtements qui ne m'allaient pas vraiment mais pas la peine d'investir parce que j'allais grossir/maigrir, après également une perte de poids spectaculaire (7 kilos) sans rien faire et sans l'avoir vraiment souhaité, j'avais besoin de me retrouver.

Me créer des routines visage, me tartiner, prendre des bains, choisir des savons... j'en avais besoin. J'ai été aussi beaucoup aidé dans ma reconquête par Eclice, qui m'a fabriqué un corset sur mesure et surtout pris des photos de tous les essayages... sur lesquels je me retrouvais, non flottant dans mes vêtements mais conforme à l'idée que j'avais de moi même. A l'occasion et si le sujet vous intéresse, allez jeter un coup d’œil à sa page facebook.

Côté prise de conscience

Dans les groupes de cosméteuse on trouve beaucoup de personnes ayant une démarche écologique, pour des tas de raisons. Du coup, et parce que je suis curieuse, je suis allée voir, même si je suis loin d'être une militante: je suis écolo quand ça m'arrange, mais je ne change pas mon mode de vie. On parle beaucoup de zéro déchet sur la toile, de bien être animal aussi, de paraben et de silicones...

J'ai péché ça et là des idées qui me semblaient facile à mettre en œuvre (les lingettes lavables), j'ai recyclé pas mal de contenants. Je reste parfois un peu dubitative face à certains passions (les paraben, par exemple, c'est bien pratique et seulement deux sont reconnus nocifs, je comprends qu'on utilise les autres).

Ce qui m'a le plus choqué en fait, ce sont les contenance: j'ai jeté (parce que je les avais depuis 10 ans) des pots de 200 ml alors que 100 ml c'est finalement ma consommation de l'année pour ce type de produit. On achète donc des tubes énorme, parfois par lot de deux, alors que bien souvent on se lassera du produit avant d'en finir la moitié.

J'ai quand même acheté nettement plus de produits bio, d'une part parce que j'ai fait des swaps avec des personnes pour qui c'était important, d'autre part parce que quand on utilise la peau d'une plante, par exemple (pour de la poudre de mandarine), sans pesticide ça à l'air tout de suite mieux.

Côté discussions

Contrairement à mes craintes, on m'a bien moins prise pour une illuminée que ce que je pensais. Plusieurs de mes proches se sont proposé comme testeurs, de plus en plus de personnes me demandent des savons de temps en temps.

La cosmétique maison étant un tout petit monde on croise assez souvent les même personnes, mais généralement la tolérance est de mise et j'apprécie beaucoup.

Et pour finir

Je vous prépare une petite surprise (jolie surprise en fait) d'ici à quelques jours. En attendant, un petit retour en images.

1 an de blog: petit bilan1 an de blog: petit bilan1 an de blog: petit bilan
1 an de blog: petit bilan1 an de blog: petit bilan1 an de blog: petit bilan
1 an de blog: petit bilan1 an de blog: petit bilan1 an de blog: petit bilan

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0

huile scintillante à l'arrache (je suis une fille brillante...)

Publié le par Ma-L

J'avais envie de me faire une huile scintillante avec des micas troqué avec Coralie. Sauf qu'en dernière minute je me suis rendue compte que mon contenant ne fermait plus, et que donc toute ma formule était à recalculer. Et comme j'étais flemmarde, j'ai donc fait:

mica noisette un chouia

squalane un tit peu

huile de prune trois fois rien (pour l'odeur)

macérat cannelle/tournesol juste ce qu'il faut (pour l'odeur aussi)

qsp caprylis

Et comme ma foi, le résultat était pas mal (sauf l'odeur qui n'est pas présente), je récidive pour les calendrier de l'avent de mes sœurs en changeant juste le macérat de cannelle par de la vanille (sur huile de sésame).

La caprilys à un côté un merveilleux: elle allège la texture. La touche de mica (vraiment très peu) illumine sans trop donner dans la paillette. On peu aussi se servir de l'huile sans le mica: il suffit de ne pas secouer le flacon avant emploi.

mica or et mica noisette

mica or et mica noisette

Publié dans corps

Partager cet article

Repost 0

Vinaigre de toilette rose et tilleul

Publié le par Ma-L

juste avant de secouer...

juste avant de secouer...

Quand j'avais fait le vinaigre pour Coralie, je m'étais dit que j'en referais plus adapté à mon type de peau (enfin, faut voir: j'ai une seule et unique source sur les vinaigres de toilette).

c'est chose faite!

Ingrédients

Environ 1/2 litre de vinaigre de cidre

une petite poignée de tilleul

une petite poignée de pétales de rose séchés

15 jour de macération

Résultat

Je suis un peu déçue, je parfum de rose ne ressort pas du tout, j'aurais peut-être dû en faire une seconde macération... mais comme je voulais l'utiliser dans le calendrier de l'avent, j'ai été un peu pressée par le temps.

un peu flacon pour Valérie...

un peu flacon pour Valérie...

A utiliser en rinçage de shampoing (une cuillère à soupe dans un demi litre), ou dans un bain (1 verre pour un bain). Je n'ai pas encore osé en lotion visage (dilué à 1 pour 1)...

Publié dans cheveux

Partager cet article

Repost 0

Un mois un mot: trier

Publié le par Ma-L

En lisant ce matin (du jour ou j'écris) le blog de Marjoliemaman, je me suis dit que moi aussi je pourrais essayer ce principe de "un mois: un mot". Il s'agit de choisir pour chaque mois un mot qui va donner la couleur à ce qu'on va faire.

C'est assez proche des défis de Samia ou des challenges de Clémentine la mandarine, sauf qu'il ne s'agit pas d'une contrainte forte. Juste d'une orientation.

J'écris ce billet en décembre pour le mois de janvier, donc quand il paraitra j'aurais déjà commencé, en fait. Mais peu importe.

Pour ce mois de janvier qui commence en décembre, j'ai donc choisi trier. Trier parce que ranger, si on ne trie pas, ça ne va pas. Trier qui veut dire décider ce qui va ou non rester dans la maison. Et trier parce qu'avec les fêtes, il va falloir que la maison soit présentable et ensuite trouver une place à toutes les choses qu'on nous aura offertes.

Pour ce blog, trier, ça voudra dire:

- Faire du tri dans les huiles et faire un savon de recyclage avec celle que je n'utiliserais plus

- faire du tri dans les matières premières/moules/flacons/livres et proposer à l'échange celles que je ne souhaite pas utiliser

- faire un choix dans les savons que je garde et échanger les autres

- faire du tri dans les billets et virer ceux qui n'ont plus aucun intérêt + remettre l'index à jour

Pour le reste, ça voudra dire:

- repérer les endroit à bazar et y faire du tri (vous savez, les endroits ou on mets tout le reste)

- trier les jouets, donner ceux à donner

- préparer les cartons de layettes qui doivent aller à la rencontre de nouveaux bébés

- et peut être même cuisiner des trucs que j'utilise pas d'habitude

Et vous, si vous deviez choisir un mot pour janvier, ce serait quoi?

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0