Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'aime mes cheveux

Publié le par Ma-L

Je n'avais pas été convaincue par "le layering", dans la même collection, et ici ce n'est pas mieux. C'est dommage car j'aime vraiment cet éditeur, en général.

L'introduction du livre est honnête. L'auteur dit clairement s'être basée sur son expérience personnelle, pas sur des recherches. Et c'est justement l'un des problèmes. Les cheveux D'Elodie-Joy Jaubert ne sont pas ma préoccupation. Les miens, si. Bien sur, elle élargit son propos, mais ça reste très survolé. Par exemple, elle conseille la technique des 100 coups de brosses. Et ne dis qu'a la fin que ça ne convient pas à tout les cheveux.

Comme le premier opus, ce livre manque cruellement d'illustrations. Homris la couverture il n'y en a aucune, même le chapitre sur les coupe ou celui sur les brosses en sont privés. La mise en page est austère, tout est mis sur le même plan.

et toute les pages sont comme ça...

et toute les pages sont comme ça...

Les techniques de lavage sont traité de façon inégale. Le sidr, par exemple, n'est pas mentionnée dans les poudres lavantes. Le shampoing aux oeufs, par contre, à le droit à plusieurs exemple développé. Le plan permet tout de même de balayer à peu prés tout les sujets.

En conclusion

Une lecture qui peut être utile à quelqu'un qui cherche à passer au naturel pour ses cheveux. Pour le lecteur qui a déjà passé le cap, difficile de s’intéresser vraiment à ce qui n'est au final qu'un survol.

Publié dans livres

Partager cet article

Repost 0

Soulager un rhume

Publié le par Ma-L

En général, ma généraliste ne pense pas à me donner d'arrêt. Si j'en ai besoin je demande. Sauf que là, elle me regarde et dit "ah votre fille est contagieuse, là, mieux vaut la garder à la maison".

Bon, je la garde, donc. Et je confirme. Son rhume est contagieux, et carabiné. Au bout de trois jours à me réveiller le matin avec une voix de crapaud faute d'avoir pu respirer par le nez la nuit, je pense à jeter un œil dans le livre " se soigner avec les huiles essentielles pendant la grossesse" de Danièle Festy (je n'utilise que très peu l'aromathérapie, plus pour de la bobologie qu'autre chose, et j'ai acheté le livre pour voir ce que je pouvais faire ou pas faire en cosméto).

Au chapitre sinusite, Danièle Festy conseille de mélanger à part égale des HE de Tea tree, d'eucalyptus radié et de laurier noble. A utiliser en inhalation humide (dans un bol d'eau chaude avec un dispersant) ou en inhalation sèche (sur un mouchoir).

Je n'avais pas de Laurier donc je m'en suis passée, et j'ai mis sur un mouchoir quelques gouttes d'HE de tea tree et d'eucalyptus radié. Le mouchoir sous mon oreiller pour la nuit. Je n'ai aucune idée de l'odeur actuellement (mon mari, si), mais pas contre j'arrive à respirer la nuit.

Publié dans remèdes, livres

Partager cet article

Repost 0

test DMN: lotion soin à la fleur d'oranger

Publié le par Ma-L

Après plusieurs semaine sans lotion, ça me manquait un peu. Plutôt que de refaire de l'eau de Ninon, j'ai eu envie d'innover un peu, et notamment de retester le collagène natif pour cet usage. Cette fois ci j'ai bien vérifié les dosages, et il se peut que j'ai surdosé dans mon premier essai.

Ingrédients

4 gouttes de collagène natif

5 gouttes optiphen

3 gouttes protéine de soie

qsp 20 ml d'eau de fleur d'oranger

Le résultat

test DMN: lotion soin à la fleur d'oranger

En quelques heures, des amas blanc se forment. Je me demande si les protéine de soie ne se seraient pas agglomérée sous l'action d'un autre composant.

Pour le reste, la lotion correspond à ce que j'attendais, ma peau tire moins et à l'air plus reposée (ce n'est qu'un air).

Mais d'où viennent ces amas blancs?

Ma lotion contiens 4 produit, pas compliqué donc de faire les test:

optiphen + collagène: me semble peu probable, je garde ça pour plus tard

collagène + protéine de soie: possible. Je teste

collagène+ fleur d'oranger: non, je n'ai pas eu cela sur mon premier essai qui contenait déjà de l'eau de fleur d'oranger

optiphen + protéine de soie: possible. Je teste

optiphen + fleur d'oranger: peu probable: un conservateur qui interfère avec les eaux floral n'aurait pas grand espoir de rester sur le marché.

Il y a donc trois combinaisons qui me semble plus probable que les autres. Je teste donc ces trois là avec une ou deux gouttes de chaque produits (un peu plus pour l'eau de fleur d'oranger). Je fais légèrement tourner mes ramequins pour mélanger, sans insister. Je laisse une demie heure à l'air libre

Optiphen+protéine de soie: les deux gouttes ne se mélangent pas. S'agissant de liquide visqueux, ça peut se comprendre

Protéine de soie+ eau de fleur d'oranger: le mélange n'est pas immédiat, la goutte de protéine de soie est visible pendant un moment.

collagène+protéine de soie: formation d'un sorte de gelée blanche. j'ajoute un peu d'eau pour voir si ça se solubilise et j'attends encore une demie-heure. la gelée se dissout mais des filaments blancs sont toujours là.

Il y a apparemment une interaction entre le collagène et les protéines de soie. Ceci dit, je ne suis pas certaine que celle-ci se serait produite si j'avais procédé à l'inverse: en effet, en général les actifs (et conservateurs) viennent en dernier dans la formule, pas en premier.

Du coup, dernier test: ajouter une goutte de collagène dans le mélange eau de fleur d'oranger+ protéine de soie. Effectivement rien de visible.

Conclusion

Même si ce ne sera pas vrai tout le temps, l'ordre d'introduction des ingrédients à son importance. Lotion à retenter avec l'eau de fleur d'oranger versée en premier.

amas blanc dans l'un, rien dans les autresamas blanc dans l'un, rien dans les autres

amas blanc dans l'un, rien dans les autres

Il y a apparemment une interaction entre le collagène et les protéines de soie. Ceci dit, je ne suis pas certaine que celle-ci se serait produite si j'avais procédé à l'inverse: en effet, en général les actifs (et conservateurs) viennent en dernier dans la formule, pas en premier.

Du coup, dernier test: ajouter une goutte de collagène dans le mélange eau de fleur d'oranger+ protéine de soie. Effectivement rien de visible.

c'est plus discret mais il y a toujours des traces blanches

c'est plus discret mais il y a toujours des traces blanches

Conclusion

Même si ce ne sera pas vrai tout le temps, l'ordre d'introduction des ingrédients à son importance. Lotion à retenter avec l'eau de fleur d'oranger versée en premier.

Addenda: En commençant par la fleur d'oranger, la solution est uniforme au départ puis un dépot apparait au bout de quelques jours... il semblerait que protéine de soie et collagène natif ne soient pas compatibles. Je n'ai pas les outils pour creuser plus, mais si quelqu'un est interessé...

Publié dans visage, ratages, expérience

Partager cet article

Repost 0

Savon hiboux

Publié le par Ma-L

Cette année Nouchette travaillait autour de la forêt à l'école. La mascotte de sa classe était monsieur Hibou. J'ai eu envie de faire des savons hiboux pour le cadeau de fin d'année de la maitresse.

Il a d'abord fallu trouver le moule. Lidl en avait vendu pour Halloween, mais j'étais arrivée après la bataille. Du coup j'ai fait une commande sur etsy, ou le plus dur à été de trouver un moule de taille convenable (beaucoup sont des moules à chocolat, vraiment petit).

Le moule étant très détaillé, j'ai voulu souligner les détails en les colorants.

Préparation du moule

Je sais plus ou j'avais vu cette idée de dessiner avec une huile colorée avant de couler le savon. Mais la technique est à peu prés celle-ci:

Là, j'ai dilué mes micas dans un peu d'huile (de noisette, un fond qui me restait), et j'ai souligné les détails du moule au pinceau.

préparation des micas

préparation des micas

L'huile colorée était plutôt liquide, ce qui correspondait à l'idée. Du coup la couleur est surtout sur les creux, ce qui était l'idée. Bon, j'ai oublié de prendre la photo du moule après coloration.

Les ingrédients

Je voulais partir sur la recette de base, mais je me suis rendue compte au dernier moment que je n'avais plus assez d'huile d'olive. J'ai donc recalculé:

280g d'huile d'olive

20 g de cire d'abeille

80 g de coco hydrogénée (végétaline)

50 g de soude

120 g d'eau

J'avais pensé inclure du jus d'aloé concentré mais ma pâte à figé et du coup j'ai oublié.

Avec le reste d'huile coloré j'ai fait un marbrage de surface à la baguette chinoise. Du coup j'ai filmé pour protéger mes zigouigoui (en général je retaille pour retirer la cendre de soude).

Savon hiboux
Savon hiboux

Le résultat

J'ai été un peu déçue par la coloration qui n'est pas aussi répartie que je le voudrais, mais mon mari m'a traité de perfectionniste et à trouvé que c'était vraiment réussi. A l'usage, ils sont très doux, moussent un peu mais supportent assez mal de rester dans l'eau du bain (comme les castille, qui ramollissent beaucoup). Bon, le but n'est pas de trouver le savon amphibie non plus, mais les poupettes sont des testeuses assez impitoyables.

Savon hiboux

Le coût

1,70 euros d'huile d'olive, 50 cts de cire d'abeille, 40 cts de végétaline, 12 cts de soude, et environ 10 cts de micas (peut-être moins). Soit 2,82 euros pour 6 savons, 47 centimes pièces.

On peut ajouter 10 euros pour le moule, mais lui me resservira.

La présentation

Pour voir comment ils étaient emballés, c'est

Partager cet article

Repost 0

Test DMN: Cadeau de fin d'année

Publié le par Ma-L

Pour la fin de l'année j'ai réalisé des savons hibou (l'article suit) pour offrir à la maitresse et à l'atsem. Une marionnette hibou ayant été la mascotte de la classe, j'ai supposé que le clin d’œil serait apprécié.

Pour les emballer, j'avais dans un premier temps trouvé des boites à pralines super kitch chez Aldi. Je m'étais dit qu'a défaut de plaire à la maitresse, Nouchette serait ravie de cette profusion de fleurs et de cœurs. Ceci dit, quand Pascale m'a envoyé en test des boites oreiller bien plus sobre, je n'ai pas hésité à changer d'idée.

Ce que j'aime dans ces boites

Elle sont sobres et élégantes. Le carton ondulé et le choix de couleur (carton brut pour la petite, noir, vert, rouge et violet pour la grande) est assez bien vu.

Test DMN: Cadeau de fin d'année
Test DMN: Cadeau de fin d'année

Il est très facile de les personnaliser par simple collage. J'ai ajouté une étiquette de composition collée avec un simple bâton de colle, mais on peut faire bien plus imaginatif.

La taille correspond bien à ce qu'on peut faire en fait maison. Pour avoir fait plusieurs échange, si certaines petites créations pourraient être perdues (mais dans ce cas là on en offre souvent plusieurs), les plus grandes tiendraient à l'aise (sauf le savon œuf de Sébastien, mais c'est une exception).

La petite boite me semble plus adaptée à des savons rectangulaire.

Ce que j'aime moins

La fenêtre en plastique sur la grande boite. Je suis entourée de beaucoup de personne dans une démarche de réduction des déchets et ça rends le recyclage plus compliqué. Il me semblerait possible de faire des boites avec des découpes plus petites mais sans film

L'attache pour suspendre la boite. Dans une utilisation maison je n'en vois pas vraiment l’intérêt. Sur la fiche technique il est suggéré de s'en servir pour la présentation (par exemple accroché à un sapin), mais visuellement je trouve que ça fait vraiment supermarché. J'ai fini par les couper.

Test DMN: Cadeau de fin d'année

Le prix. On me les a offertes, mais pense que je n'aurais pas investi. Autant dépenser un ou deux euros pour un contenant indispensable (tube de baume à lèvre, flacon à capsule service) qu'on va avoir du mal à obtenir par récupération me parait normal, autant pour un emballage de va être jeté assez rapidement et probablement pas réutilisé, j'ai plus de mal. A noter qu'il s'agit bien d'un rapport coût/usage pour moi trop élevé, pas d'un coût excessif par rapport à la qualité. J'ai été voir ce qu'on trouvais sur le marché et pour un achat à l'unité c'est tout à fait dans les normes.

La petite boite coûte 90 centimes, mais le prix descend en fonction de la quantité: 85 cts pièce pour 4, 80 cts à partir de 5. La grande coute 1,10 euros quelle que soit la quantité commandée.

En conclusion

Un emballage assez soigné, qui à un côté pro. A mon avis adapté pour offrir des savons (ou autres cosmétiques solides) à des personnes pas convaincues ou qu'on connait mal. La taille est adaptée, on les personnalise facilement. Mais elles sont un peu chère par rapport à l'usage. A tout prendre, je pense que pour le même usage j'irais plus facilement vers les sachets en organza, vendu aussi par la boutique.

Et pour finir... les cadeaux ont été apprécié des destinataire, et ça c'est l'essentiel.

Publié dans bavardages, dans ma nature

Partager cet article

Repost 0

Un mois- un mot: nidifier

Publié le par Ma-L

Début de mon congé mat' (un peu avancé pour cause de manque de sommeil), et la maison dans un état indescriptible faute d'avoir eu du temps à y consacrer. Heureusement j'ai eu récemment une aide imprévue et efficace, je pars donc mieux que ce que j'escomptais.

Le challenge: ranger/trier/nettoyer une pièce par jour (où je suis seule sans les filles), pendant une heure. Ça n’a l'air de rien, mais si je m'y tiens la maison devrait être en ordre pour l'arrivée du bébé (donc prête à remettre en désordre...)

Et à part ça, préparer les publications à venir, et plusieurs savons en projet depuis des mois...

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0