Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Essai de tampon totoro

Publié le par Ma-L

Je cherchais des moules et je suis tombée sur ce tampon, et du coup j'ai craqué. Pas moyen de vous donner le lien de la boutique, elle a disparu entre mon essai et ma commande...

Je fait le test sur un savon à la banane, malheureusement mal coupé donc pas trop présentable...

préparation du matériel...

préparation du matériel...

L'idée: colorer le tampon avec de la poudre de charbon végétal (AZ) pour avoir un marque nette. Pour cela je l'ai simplement posé à la surface du pot de poudre.

Le tampon passé au charbon

Le tampon passé au charbon

Le savon tamponné

Le savon tamponné

J'ai ensuite simplement soufflé sur le savon pour oter l'excés de poudre.

Essai de tampon totoro

Partager cet article

Repost 0

huile apaisante pour psoriasis

Publié le par Ma-L

Ma sœur est une mutante (comme Wovlerine). Ses cellules se reproduisent plus vite que la normale (comme wolverine). Elle se régénère (comme Wolverine). Et ça sert à rien (comme Wolverine).

Enfin c'est comme ça qu'elle parle de son psoriasis, qui heureusement pour elle est limité au cuir chevelu (c'est un peu plus discret).

La plupart du temps elle le traite par le mépris. De toute façon ça ne se soigne pas, éventuellement ça se contrôle, mais tant que ça ne la démange pas elle en reste là.

Ce week-end là ça la démangeait, elle m'a demandé si je ne pourrais pas lui faire un truc, parce qu'elle n'avait pas super envie de retourner chez le dermato.

J'ai donc fouiné un peu, je suis arrivée ici, j'ai lu sur FB que le macérat de calendula, l'HE de lavande et l'argile avaient aidé d'autre gens, et je me suis souvenue avoir lu que la bergamote pouvais soulager aussi.

Au final j'ai fouillé dans mes placards, pas retrouvé l'HE d'ylang ylang, et fait autre chose.

Toutes les huiles essentielles que j'ai utilisée peuvent être utilisée directement sans être diluée. Ce n'est pas le cas de toutes. Du coup je pouvais faire un mélange assez concentré. Ça n'aurait pas été le cas avec d'autre HE.

Version minute

J'ai mélangé dans un petit bol:

- une cuillère à café de macérat de calendula (sur huile d'olive, en plus ça peut faire de beaux cheveux). Il contient de la vitamine E pour une meilleure conservation

Apaisant

- 6 gouttes d'HE de tea tree

antiinflammatoire, mais aussi antifongique, antibactérien et antiviral, donc désinfectant

- 5 gouttes d'HE de niaouli

Antivirale très puissant, anti-bactérienne, anti-infectieuse, antifongique, stimulante immunitaire, anti-inflammatoire, analgésique, anti prurigineuse, tonique cutanée (tout ça et même plus)

- 5 gouttes d'HE de lavande vraie

Antiseptique, cicatrisante, régénérante cutanée, anti inflammatoire

- 5 gouttes d'HE de bergamote

régénérante cutanée, purifiante

Les indications sont tirée des fiches des sites aroma-zone et mycosmétik

Le résultat

Après une application (en massage sur les plaques, pose d'une heure puis shampoing), pas d'effet sur les plaques mais par contre ça ne la gratte plus (ce qu'elle recherchait), sans pour autant lui graisser les cheveux (ce qu'elle craignait, n'ayant pas l'habitude des bains d'huile). Du coup je lui ai proposé de lui faire un petit flacon. la formule minute aurait pu servir pour deux applications, il y en avais trop.

Ma sœur l'a utilisé plusieurs fois et à trouvé que ça soulageait bien, par contre ça ne traite pas du tout.

Attention, l'huile essentielle de bergamote est photosensibilisante, ne pas appliquer sur de la peau exposée au soleil.

Version flacon

Pour soixante millilitres, 60 gouttes de tea tree, 50 de niaouli, 50 de lavande, 50 de bergamote, QSP avec le macérat de calendula. A priori elle doit en avoir pour une vingtaine d'application, conservation estimée à 6 mois voir plus.

Et ça coûte?

57 centimes de macérat de calendula, 49 centimes d'HE de bergamote, 25 centimes d'HE de niaouli, 45 centimes d'HE de lavande, 27 centimes d'HE de tea tree. Soit un peu plus de deux euros hors flaconnage.

Publié dans cheveux, remèdes

Partager cet article

Repost 0

Produit pour laver les sols

Publié le par Ma-L

Ça fait un moment que j'ai cette recette dans mes trucs à tester, tellement longtemps d'ailleurs que je ne sais plus qui l'a partagée... Mes excuses à l'auteur, si il (elle) se reconnait.

Non je ne trouve pas qu'il laisse de trace. Trois cuillères à soupe de bicarbonate de soude, une cuillère à café de copeaux de savon de Marseille, 1 l d'eau très chaude, 20 gouttes d'HE de tea tree. J'ai d'abord versé l'eau puis le savon de Marseille puis le bicarbonate. j'ai laissé refroidir puis j'ai mis les 20 gouttes d'HE de tea tree. Personnellement j'ai rajouté 10 gouttes d'HE de citron dans mon seau avant de commencer. Et voila mon sol est tout propre et ça sent bon dans ma maison

Produit pour laver les sols

Ceci dit il me semblait plus logique d'utiliser du savon noir (qui est plus facile à diluer) pour faire ça. J'ai donc attendu d'en avoir fait. La recette devient donc:

- 3 CS de bicarbonate

- 2 cuillère à café desavon noir de ménage (j'ai doublé la dose puisqu'il n'est pas sec, contrairement au savon de Marseille)

- 1 litre d'eau chaude

- 20 gouttes de mélange d'HE "bouquet de rose" juste parce que mon flacon contenait un produit parfumé à la rose, donc histoire de ne pas déstabiliser les utilisateurs...

Le seul souci c'est que je ne me souviens pas du tout s'il faut diluer ou non ensuite... à tout hasard je vais l'utiliser comme un produit du commerce et on verra bien...

Le test

Le test à été fait à l'aveugle et bien plus vite que je ne le pensais: le lendemain de la fabrication, ma tante en visite chez moi à profité que j'habillais mes filles pour passer un coup de serpillère. Résultat:

- elle a trouvé le produit un peu bizarre d'aspect, avec des dépôts qu'elle n'expliquait pas, mais qui disparaissaient à la dilution (je suppose dû à une dilution incomplète du savon noir)

- elle a apprécié l'odeur, bien moins agressive qu'elle ne le craignait (c'est sur que quand on voit mon flacon rose on s'attend pas à un parfum discret)

- niveau efficacité, elle n'a pas vu de différence avec un autre produit

A voir si ça reste satisfaisant sur le long terme, en tout cas je suis contente de ce premier essai.

Ma femme de ménage l'a adopté aussi: j'en ai refait une fois par mois environ en variant les fragrances.

Le coût

10 centimes de savon, 10 centimes de bicarbonate, 20 centime de fragrance, soit 40 centimes pour un litre.

Publié dans produits d'entretien

Partager cet article

Repost 0

Pierre "d'argile" au blanc de Meudon

Publié le par Ma-L

Si la pierre d'argile maison fonctionne bien, pourquoi la modifier? D'abord par curiosité, et puis aussi pour une question de coût/facilité. L'argile blanche est légèrement plus chère que le blanc de Meudon (ou carbonate de calcium), et celui-ci est plus facile à trouver (magasin bio, magasin de bricolage).

A priori le blanc de Meudon serait aussi plus abrasif. Ça a des avantages et des inconvénients.

Je repars donc sur la même recette, mais en remplaçant.

Les ingrédients

50 g de blanc de Meudon (ou carbonate de calcium)

25 g de savon liquide toujours du savon noir maison dilué à 2/5

30 g de bicarbonate

30 gouttes d'HE de lavande

Argile ou blanc de meudon

Les propriétés de l'argile:

- absorbe les graisses

- abrasif

Le blanc de Meudon est uniquement abrasif.

Le résultat

Je l'ai trouvé un poil moins efficace sur les surfaces grasses. Ma femme de ménage n'a pas vu de différence.

Le coût

30 centimes d'argile, 2 centime de savon, 6 centimes de bicarbonate, 45 centime d'huile essentielle, soit 83 centimes... pas une grosse différence avec la première recette me direz vous... Je vais tenter de mixer les deux pour voir...

Publié dans produits d'entretien

Partager cet article

Repost 0

Test DMN: L'éponge Konjac

Publié le par Ma-L

Quand Pascale m'a dit "j'avais l'intention de te faire tester l'éponge konjac", je me suis retrouvée un peu embêtée. L'éponge konjac c'est un produit que j'utilise depuis plus d'un an maintenant, j'en ai déjà parlé ici, alors je teste quoi?

Et puis Cécile m'a dit au détour d'une conversation "tu sais qu'on peut s'en servir pour laver les bébés", et donc voilà. Le test est trouvé.

Ben tiens, c'est pas la même

En ouvrant mon colis, première (petite surprise): l'emballage à changé. Ça tombe bien, on m'a plusieurs fois fait la remarque "mais on sait pas trop comment l'utiliser". Là, c'est marqué. En anglais, certes. Mais c'est pas trop difficile à comprendre.

Autre différence: elle est un peu moins épaisse et plus large. Bon, ça change pas énormément les choses. La prise en main est meilleure mais pour une éponge visage ce n'est pas spécialement important.

Enfin elle n'a pas tout à fait non plus la même texture. Elle est moins dense. Au toucher c'est moins agréable, un peu gélatineux, mais par contre c'est bien plus doux à utiliser. Du coup je préfère comme ça.

à gauche celle que j'utilise depuis 2 mois, au milieu l'emballage et à droite la nouvelle

à gauche celle que j'utilise depuis 2 mois, au milieu l'emballage et à droite la nouvelle

Et ce test alors?

Comme j'achète mes éponges sèches (comme ça je ne me pose pas de question sur la conservation, l'étanchéité de l'emballage ou ce genre de chose), il fallait avant tout la réhydrater. Je l'ai donc jetée dans la baignoire qui se remplissait pendant que je déshabillais Loulou. Le temps de vérifier la température, et hop, l'éponge était prête et moi aussi.

J'ai ensuite frotté l'éponge sur le savon, puis frotté Loulou. A ma grande surprise il a fallu que je remette du savon: contrairement à une éponge classique, l'éponge konjac n'absorbe pas particulièrement... et donc le produit reste en surface. Comme pour moi je l'utilise seule je ne l'avais pas constaté. Ça me semble intéressant pour celle (ou ceux) qui veulent l'utiliser avec un gel démaquillant ou une eau micellaires.

Bon, pour le bain de bébé je trouve ça ni plus ni moins pratique que de le savonner à la main. Je pense donc la récupérer pour moi...

Par contre, comme j'étais occupée avec la baignoire je l'ai suspendue au crochet de la douche. Et le soir en me lavant je me suis rendue compte que le jet tombais dessus et la réhydratais parfaitement. Du coup j'ai suspendu la mienne à coté, puisqu'un des défaut de cette éponge et que lorsqu'elle sèche il faut la laisse un moment dans (ou sous) l'eau tiède pour qu'elle regonfle.

En résumé

* La boutique à changé de fournisseur. L'emballage est plus explicite et la texture plus souple

* Je ne trouve pas que l'éponge soit mieux pour laver un bébé. Mais ça conviendra à ceux qui préfèrent ne pas laver un enfant directement avec la main

* l'éponge absorbe peu le produit qu'on met dessus. Tant mieux, puisque ce n'est pas pour l'éponge mais pour la peau qu'on l'utilise

* accrochée sous la douche, l'éponge se réhydrate facilement (mais s'use plus vite: il y a un choix à faire)

* et elle coute 2 euros 90 ce qui n'est vraiment pas cher.

Du coup, c'est un vrai test. Et l'avis de Loulou?

Mais qu'est-ce qu'on me fait pas faire!

Mais qu'est-ce qu'on me fait pas faire!

Publié dans bavardages, enfants

Partager cet article

Repost 0

Utiliser un calculateur: le surgraissage

Publié le par Ma-L

Le surgraissage dans un savon, c'est à la fois une assurance (ça permet de s'assurer que toute la soude sera consommée) et une façon d'améliorer sa formule. Le même savon surgraissé différemment pourra être caustique, décapant, lavant, doux, nourrissant ou même gras... En général, plus la formule est douce moins on surgraisse, et inversement. Un savon de castille (100% olive) aura besoin de peu de surgraissage, alors qu'a l'inverse un 100% coco ne sera pas utilisable sans un fort surgraissage.

Malheureusement le surgraissage n'est pas traité de la même manière par les calculateurs. Du coup quand on explique comment faire à un débutant, il a fort à faire.

Mais commençons pas le commencement: surgraisser un savon, c'est mettre moins de soude que nécessaire pour transformer la totalité des huiles. Le savon pur, celui que vous avez fabriqué en cours de chimie si vous avez fait une série S, est inutilisable. Le savon pur c'est du détergent.

L'exemple le plus frappant étant ce fameux savon 100% coco:

Sans surgraissage, c'est un savon utilisé pour fabriquer de la lessive ou des produit ménager, de préférence avec un relargage pour en supprimer la glycérine.

Surgraissé à 5%, c'est un savon de ménage. Mieux vaut l'utiliser avec des gants

Surgraissé entre 15 et 20%, il est comparable aux savons du commerce et peut être utilisé pour le corps

Surgraissé à 30%, il est surgras et laisse un film sur la peau (du moins je suppose, ça je n'ai pas essayé).

Attention, en fonction des huiles, un savon trop surgraissé sera mou et risquera de rancir. Il faut donc connaitre un peu ses huiles pour équilibrer les choses. Heureusement, on peut d'aider d'un calculateur. Mais là n'est pas le propos pour le moment.

On va partir du principe que vous connaissez les propriétés de vos huiles et que vous avez déjà choisi votre surgraissage. On va dire 8% puisque c'est une valeur qui revient dans beaucoup de recette. 8% de surgraissage sur une recette équilibré ça donne un savon doux, qui se conserve bien (2 ans au moins), en général.

Pour ajouter ce surgraissage, deux stratégies. Soit on le mets dés le départ, avec le reste des huiles. Soit on l'ajoute à la fin de la recette, par exemple parce qu'on a des micas à diluer. Ou qu'on utilise une huile précieuse (l'argan, par exemple), et qu'on veut croire que les huiles ajoutée à la trace seront moins saponifié que les autres et garderons donc leur propriétés. D'aprés Kevin Dunn, auteur de Scientific Soapmaking, ça n'est pas vérifié. Par contre on vérifie souvent que les ajouts à la trace, ça s'oublie facilement.

Donc sauf raison particulière, on ne distingue pas les huiles dans la formule. Malheureusement tout les calculateurs ne le prennent pas de cette façon.

Le surgraissage vu par aroma-zone

On commence directement avec le plus complexe. Pour aroma-zone, il y a surgraissage (par réduction de soude, donc huiles mélangée) et surgraissage (à la trace, donc huiles ajoutées aprés). Bon, après mûre réflexion, finalement c'est pas super étonnant qu'une boutique qui vends des huiles à 200 euros le litre choisisse de croire que les huiles ajoutée à la trace conservent leurs propriétés.

Mais ça complique les choses, et c'est dommage, parce que ce calculateur est beaucoup utilisé par des débutants.

Il y a donc deux cases pour le surgraissage dans ce calculateur.

En dessous du tableau de saisie des huiles, une case permet de rentrer un surgraissage au choix. Il s'agit d'huiles qui ne sont pas rentré dans le tableau au départ.

Pour Aroma-zone, ce chiffre est le pourcentage des huiles ajouté à la trace

Pour Aroma-zone, ce chiffre est le pourcentage des huiles ajouté à la trace

Le tableau de résultat, lui, donne une série de surgraissage usuels. Noter que les valeurs vont de 1 à 12. Il n'est pas possible de choisir 0.

Pour Aroma-zone, ces chiffres sont le surgraissage initial (réduction de soude).

Pour Aroma-zone, ces chiffres sont le surgraissage initial (réduction de soude).

Attention, ce calculateur ne gère pas la qualité des huiles. Il dira qu'un savon surgraissé à plus de 10% risque d'être mou, même si c'est un 100% cire d'abeille.

Ce que je conseille de faire, c'est d'utiliser l'un ou l'autre calcul, quel que soit la méthode de surgraissage choisi, mais pas les deux. Et clairement le second est le plus simple.

Un exemple pour mieux comprendre

 

Je souhaite faire un savon de castille, 100% olive, surgraissé à 6%, avec 500g d'huile

 

Premiére méthode: je rentre 475g d'huile d'olive, et dit que j'ajoute 5% d'huile à la trace (soit les 25g restant)

J'obtiens 63, 5 g de soude pour un surgraissage total de 6%

 

(on notera que ça n'a aucun interêt mais imaginons que j'ai 25 g de macérat de calendula sur olive, par exemple, ou un marbrage à faire...)

Utiliser un calculateur: le surgraissage

deuxième méthode: j'ignore la case surgraissage en bas du tableau et je prends juste la ligne 6%, en ayant donné 500g d'huile. Et ouf, j'obtiens la même valeur.

Utiliser un calculateur: le surgraissage

Cas particulier: Si je souhaite faire un surgraissage de plus de 12%, je suis obligé d'utiliser la première méthode.

Le surgraissage vu par the sage

La, on est dans du très simple. Une fois rentré sa formule, le calculateur donne un tableau, il suffit de choisir sa valeur. L'échelle va de 0 à 10. Si on veut plus... changer de calculateur. On entre bien la totalité des huiles qu'on va utiliser.

Utiliser un calculateur: le surgraissage

Le surgraissage vu par Soapcalc

La encore, on rentre la totalité des huiles. On remplis la case "superfat", et voilà! Ne pas oublier de cliquer sur "calculate recipe", puis sur "view or print recipe'.

Utiliser un calculateur: le surgraissage

Le surgraissage vu par Mendrulandia

Bon, même pas d'image cette fois-ci parce qu'il est en français et que ça se voit comme le nez au milieu de la figure, la case à remplir. Attention par contre à la concentration de la lessive de soude. Par défaut elle est à 28, alors qu'en général c'est plutôt 30 ou 30,5. Ce calculateur est une traduction de l'espagnol, je suppose que la lessive de soude en Espagne est vendue à 28%.

Le surgraissage vu par Hexabulle (je donne le lien parce qu'il y a une version test qui n'est pas aboutie).

Il y a une colonne surgraissage. Il suffit de choisir la ligne qu'on veut (là encore c'est en français). Ça va de Zéro à 20.

Les problèmes rencontrés

 

J'ai utilisé deux calculateurs et je n'ai pas le même résultat:

 

Si la différence est importante, c'est qu'il y a une erreur, soit dans le calculateur, soit dans la saisie de la formule. A priori les calculateurs ci dessus sont fiable, mais on est pas à l'abri d'un indice de saponification mal renseigné. Plus les huiles utilisées sont rares et plus il est possible que ça arrive.

 

Par contre si la différence est infime (de l'ordre du dixième de gramme pour un batch de 400g d'huile), c'est tout simplement que l'indice de saponification n'est qu'une approximation. Kafée l'explique bien mieux que moi.

Le calculateur me dit que mon savon sera mou (ou caustique)

 

Comme dit ci-dessus, les indications dans les tableaux de surgraissage (Aroma-zone, The sage et Hexabulle) sont les mêmes quelles que soit le choix des huiles. La fourchette "acceptable" sera en général en 5 et 10% de surgraissage. En dessous on lira "risque de savon caustique" et au dessus "risque de savon mou". Ceci dit en fonction du choix de ces huiles, ce sera plus ou moins vrai.  Ces indications concernent des valeurs moyennes.

 

Quel que soit le surgraissage utilisé, le calculateur me donne les même qualité pour mon savon

 

Les calculateurs prédictifs (soapcalc, hexabulle et mendrulandia) donnent les qualité du savon sur des valeurs moyennes. Ils ne tiennent pas compte du surgraissage dans la description. A charge à celui qui crée sa formule d'utiliser le surgraissage à bon escient pour équilibrer les qualité finale de son savon.

 

Dans l'exemple pris au départ, celui d'un 100% coco au pouvoir détergent fort, un surgraissage important va contrebalancer ce côté décapant et apporter de la douceur. A l'inverse, il est inutile de surgraisser beaucoup un savon de castille (100% olive) qui est vraiment doux de base.

 

En espérant avoir été utile et compréhensible, n'hésitez pas à me faire part de vos remarques.

 

Publié dans bavardages

Partager cet article

Repost 0