Des masques divers et variés

Publié le par Ma-L

Rien d'original ici, mais juste une tentative de donner quelques informations sur les masques que j'ai pu croiser... voire fabriquer.

 

Tout d'abord, une précision:

Le masque vous protège assez peu, mais protège les autres. Porter un masque est donc un acte de gentillesse (on attend un peu un renvoi d'ascenseur de la part des autres). Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez aller voir cette article d'un pharmacien canadien.

A tout prendre, même un masque nul protégera mieux les autres que rien. Donc même si le masque distribué par votre mairie ou votre employeur vous semble déroger à la règle "c'est meilleur quand c'est gratuit" (si ça ne vous dit rien, la saga Naheulbeuk vous attend), il sera mieux de le porter que de ne rien porter, tant que vous gardez vos distances.

Mais bref, parlons couture.

 

Modèle 1: CHU de Grenoble

C'est le premier modèle "maison" qui a circulé. C'est aussi celui que ma maman à utiliser pour m'en envoyer en même temps que d'autre chose. On peut le trouver ici, dans un tuto de Make My Lemonade.

Ses avantages: il est joli, assez couvrant, on peut choisir la taille assez précisément, y compris les tailles enfants (même si bon, regarder 2 minutes un enfant portant un masque permet de bien voir que ça ne sert à rien), et très protecteur. On peut remplacer les élastiques (qui seront une des pièces d'usure)

Ses inconvénients: il  est peu respirant (la polaire n'aide pas), il faut avoir la bonne taille sinon il baille quoi qu'on fasse, et il a été finalement déconseillé à cause de la couture "sagittale" (comprendre en plein milieu), il est plutôt long à faire.

Modèle 2: 3 plis

Il est apparu clair que j'aurais besoin de plus de masques que ce que je récupérerais, surtout si je voulais tourner avec une lessive dédiée par semaine. Donc je m'y suis mise, et j'ai cherché un modèle simple. et je l'ai trouvé chez l'atelier des gourdes, qui de plus a travaillé en direct avec l'afnor pour rendre compréhensible par le grand public les exigences de sécurité d'un masque. Si quelqu'un sait comment on présente quelqu'un pour la légion d'honneur, là il y a une candidate sérieuse (même si j’espère sincèrement qu'elle a par ailleurs été rémunéré pour son travail de consultante).

Ses avantages: il est simple à faire, rapide, on peut le fabriquer à la chaine, respirant et facile à mettre. Il est commercialisable (tant que vous ne vous lancez pas dans la production industrielle, que vous respectez bien les conseils, notamment sur les tissus) sans certification, en tout cas pour le moment.

Ses inconvénients: quand on soigne pas ses coutures comme je l'ai fait, c'est moche. Il vaut mieux y mettre une barrette pour le nez (je ne l'ai pas fait)

Modèle 3: Garridou (et version maison light)

Mon employeur a lancé un appel pour coudre des masques. Je pensais qu'il serait utilisé sur mon lieu de travail (en fait non mais peu importe), et toute fiérote de mes 3 plis je me suis dit, oh, 50 masques en deux semaines, ça va le faire. J'avais regardé, on annoncé 20 minutes par pièces, ça semblait faisable. Il s'agissait de Garridou, un modèle développé par le CHU de Lille et cousu par des bénévoles dans un premiers temps pou les soignants.

En fait j'ai plutôt mis le double. 6 étapes, des épaisseurs énorme, un intissé technique électrostatique qui fait que tout colle aux doigts et un fil qui casse toutes les trois coutures: un pensum. Ceci dit il a l'air confortable, et l’élastique de nez qui me semblait complexe à posé s'est finalement révélé simple comme bonjour.

Il a l'air confortable et efficace, mais ceci dit comme ce n'est pas pour moi et même s'ils seront lavé avant usages, je n'ai pas testé.

J'en ai fait par contre une série "light" pour la maison. En terme de filtration, ils valent les 3 plis puisque l'intissé technique n'y est pas. Ils sont un poil plus long à faire et au final plus confortables grâce à l'élastique.

Ses avantages (version maison): il est respirant et facile à mettre. Il s'ajuste bien

Ses inconvénients (toujours version maison): plus technique que le trois pli pour une protection similaire

Modèle 4: le résilience

Je ne couds pas celui ci mais je suis dans un groupe qui en fait bénévolement à une cadence impressionnante. Il a l'air pénible à coudre (des élastiques difficile à fixer et un tissu qui nécessite pas mal de réglage pour avoir une tension correcte). Il est conçu pour être donné. Dans le groupe ou je suis, principalement aux habitants de la région, mais ailleurs il sera distribué via des associations d'entraide. Il est cousu essentiellement par des entreprises professionnelles (plusieurs bénévoles du groupe où je suis on d'ailleurs été embauchées).

Attention si vous en recevez: à p

art la forme conique, il semble assez cheap pour être jetable. En fait il est lavable 20 fois, ne vous faites pas avoir (et l'étiquette n'y est pas forcement).

En conclusion:

J'avais pas envie de faire des masques. J'ai fini par m'y mettre par nécessité. Aujourd'hui beaucoup considèrent qu'un masque doit être gratuit, je vais juste préciser des détails.

- les équipes soignantes se sont retrouvée dans une panade inenvisageable à cause du tout jetable. Des couturier-e le plus souvent bénévoles ont sauvé les meubles, en cousant des masques, des surblouses, des calots. C'est sans doute exagérément optimiste, mais là, comme ça, la blanchisserie me parait une option à reconsidérer sérieusement.

- le masque le plus technique que j'ai cousu, le Garridou, coûte 1,55 en matière première. Il est vendu à prix coutant 5,95 cousu par des professionnels (notamment aux soignants libéraux, non concerné par la commande originale du CHR de Lille). Soit 4,40 de main d’œuvre. Ce masque qui me demande 40 minutes de couture est donc réalisé par des pro en moins d'1/4 d'heure. C'est un métier (mal payé).

- des couturières qui ont de petites boutiques se sont fait incendier quand, après la plupart du temps avoir approvisionné leur entourage soignant et très souvent le personnel soignant de leur quartier voire de leur ville bénévolement, se sont fait pourrir lorsqu'elle ont mis en vente à prix modique (en général en général moins de 10 euros) les masques qu'elles savaient désormais bien faire. C'est exploiter les gens, il fallait les donner. C'est évident, mon boulanger travaille gratis, il offre même la farine.

 

 

Aujourd'hui, vous avez sans doute chez vous quelques masques. Certains sont en papiers, d'autres en tissus. Certains sont jolis, confortable, la plupart sont banals, voire vraiment moche, souvent un peu trop grand (et il faut alors faire des nœuds) et souvent désagréable à porter.

Vous en avez besoin.

On vous les a offert, donné dans une distribution gratuite, votre employeur vous les a fourni, vous les avez commandé à une connaissance, vous avez fait plusieurs magasins pour en acheter.

Vous en avez besoin.

Quelqu'un les as fabriqué. Avec l'équipement  nécessaire, avec des technologies certifiés. Dans des conditions d'hygiène irreprochables. Avec des ciseaux et du fil. Avec cœur. Avec la faim au ventre. Avec les moyens du bord. Juste à côté de chez vous. A l'autre bout du monde.

Vous en avez besoin.

Combien vaut son travail?

Qui est le profiteur? Moi?

 

Pour aller plus loin, vous pouvez aller voir cette pétition, et la signer si vous y souscrivez.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

menier 19/05/2020 12:08

Je me nomme Fabienne MUNIER grande est ma joie de partager avec vous mon expérience en effet mon mari a quitté le domicile conjugal depuis plusieurs mois suite à une petite dispute que nous avions eu en laissant à ma charge nos 2 enfants.Ma situation se dégradait de jour en jour puisque dans le même temps j'ai perdu mon boulot.Etant toujours amoureuse de lui et voulant qu'il soit aux côtés de nos adorables enfants j'ai pris contact avec le Marabout MOUSSA dont j'ai trouvé les contacts sur les Forums.J'ai été agréblement surpris du retour de mon mari 2 jour après les rituels qu'a effectué pour moi le Grand Maître MOUSSA, et ce n'est pas tout ma situation financière a changé positivement , j'ai trouvé un autre emploi et je suis bien rénuméré.Vous qui avez des problèmes sentimentaux , financiers, de santé, psychologique etc.................., je vous demande de contacter le Marabout MOUSSA pour etre satisfait.Voici ces contacts:
E-mail: marabout.moussa@outlook.fr

Tél: 00229 60 98 20 79

Bonne chance à vous