Utiliser un calculateur: le surgraissage

Publié le par Ma-L

Le surgraissage dans un savon, c'est à la fois une assurance (ça permet de s'assurer que toute la soude sera consommée) et une façon d'améliorer sa formule. Le même savon surgraissé différemment pourra être caustique, décapant, lavant, doux, nourrissant ou même gras... En général, plus la formule est douce moins on surgraisse, et inversement. Un savon de castille (100% olive) aura besoin de peu de surgraissage, alors qu'a l'inverse un 100% coco ne sera pas utilisable sans un fort surgraissage.

Malheureusement le surgraissage n'est pas traité de la même manière par les calculateurs. Du coup quand on explique comment faire à un débutant, il a fort à faire.

Mais commençons pas le commencement: surgraisser un savon, c'est mettre moins de soude que nécessaire pour transformer la totalité des huiles. Le savon pur, celui que vous avez fabriqué en cours de chimie si vous avez fait une série S, est inutilisable. Le savon pur c'est du détergent.

L'exemple le plus frappant étant ce fameux savon 100% coco:

Sans surgraissage, c'est un savon utilisé pour fabriquer de la lessive ou des produit ménager, de préférence avec un relargage pour en supprimer la glycérine.

Surgraissé à 5%, c'est un savon de ménage. Mieux vaut l'utiliser avec des gants

Surgraissé entre 15 et 20%, il est comparable aux savons du commerce et peut être utilisé pour le corps

Surgraissé à 30%, il est surgras et laisse un film sur la peau (du moins je suppose, ça je n'ai pas essayé).

Attention, en fonction des huiles, un savon trop surgraissé sera mou et risquera de rancir. Il faut donc connaitre un peu ses huiles pour équilibrer les choses. Heureusement, on peut d'aider d'un calculateur. Mais là n'est pas le propos pour le moment.

On va partir du principe que vous connaissez les propriétés de vos huiles et que vous avez déjà choisi votre surgraissage. On va dire 8% puisque c'est une valeur qui revient dans beaucoup de recette. 8% de surgraissage sur une recette équilibré ça donne un savon doux, qui se conserve bien (2 ans au moins), en général.

Pour ajouter ce surgraissage, deux stratégies. Soit on le mets dés le départ, avec le reste des huiles. Soit on l'ajoute à la fin de la recette, par exemple parce qu'on a des micas à diluer. Ou qu'on utilise une huile précieuse (l'argan, par exemple), et qu'on veut croire que les huiles ajoutée à la trace seront moins saponifié que les autres et garderons donc leur propriétés. D'aprés Kevin Dunn, auteur de Scientific Soapmaking, ça n'est pas vérifié. Par contre on vérifie souvent que les ajouts à la trace, ça s'oublie facilement.

Donc sauf raison particulière, on ne distingue pas les huiles dans la formule. Malheureusement tout les calculateurs ne le prennent pas de cette façon.

Le surgraissage vu par aroma-zone

On commence directement avec le plus complexe. Pour aroma-zone, il y a surgraissage (par réduction de soude, donc huiles mélangée) et surgraissage (à la trace, donc huiles ajoutées aprés). Bon, après mûre réflexion, finalement c'est pas super étonnant qu'une boutique qui vends des huiles à 200 euros le litre choisisse de croire que les huiles ajoutée à la trace conservent leurs propriétés.

Mais ça complique les choses, et c'est dommage, parce que ce calculateur est beaucoup utilisé par des débutants.

Il y a donc deux cases pour le surgraissage dans ce calculateur.

En dessous du tableau de saisie des huiles, une case permet de rentrer un surgraissage au choix. Il s'agit d'huiles qui ne sont pas rentré dans le tableau au départ.

Pour Aroma-zone, ce chiffre est le pourcentage des huiles ajouté à la trace

Pour Aroma-zone, ce chiffre est le pourcentage des huiles ajouté à la trace

Le tableau de résultat, lui, donne une série de surgraissage usuels. Noter que les valeurs vont de 1 à 12. Il n'est pas possible de choisir 0.

Pour Aroma-zone, ces chiffres sont le surgraissage initial (réduction de soude).

Pour Aroma-zone, ces chiffres sont le surgraissage initial (réduction de soude).

Attention, ce calculateur ne gère pas la qualité des huiles. Il dira qu'un savon surgraissé à plus de 10% risque d'être mou, même si c'est un 100% cire d'abeille.

Ce que je conseille de faire, c'est d'utiliser l'un ou l'autre calcul, quel que soit la méthode de surgraissage choisi, mais pas les deux. Et clairement le second est le plus simple.

Un exemple pour mieux comprendre

 

Je souhaite faire un savon de castille, 100% olive, surgraissé à 6%, avec 500g d'huile

 

Premiére méthode: je rentre 475g d'huile d'olive, et dit que j'ajoute 5% d'huile à la trace (soit les 25g restant)

J'obtiens 63, 5 g de soude pour un surgraissage total de 6%

 

(on notera que ça n'a aucun interêt mais imaginons que j'ai 25 g de macérat de calendula sur olive, par exemple, ou un marbrage à faire...)

Utiliser un calculateur: le surgraissage

deuxième méthode: j'ignore la case surgraissage en bas du tableau et je prends juste la ligne 6%, en ayant donné 500g d'huile. Et ouf, j'obtiens la même valeur.

Utiliser un calculateur: le surgraissage

Cas particulier: Si je souhaite faire un surgraissage de plus de 12%, je suis obligé d'utiliser la première méthode.

Le surgraissage vu par the sage

La, on est dans du très simple. Une fois rentré sa formule, le calculateur donne un tableau, il suffit de choisir sa valeur. L'échelle va de 0 à 10. Si on veut plus... changer de calculateur. On entre bien la totalité des huiles qu'on va utiliser.

Utiliser un calculateur: le surgraissage

Le surgraissage vu par Soapcalc

La encore, on rentre la totalité des huiles. On remplis la case "superfat", et voilà! Ne pas oublier de cliquer sur "calculate recipe", puis sur "view or print recipe'.

Utiliser un calculateur: le surgraissage

Le surgraissage vu par Mendrulandia

Bon, même pas d'image cette fois-ci parce qu'il est en français et que ça se voit comme le nez au milieu de la figure, la case à remplir. Attention par contre à la concentration de la lessive de soude. Par défaut elle est à 28, alors qu'en général c'est plutôt 30 ou 30,5. Ce calculateur est une traduction de l'espagnol, je suppose que la lessive de soude en Espagne est vendue à 28%.

Le surgraissage vu par Hexabulle (je donne le lien parce qu'il y a une version test qui n'est pas aboutie).

Il y a une colonne surgraissage. Il suffit de choisir la ligne qu'on veut (là encore c'est en français). Ça va de Zéro à 20.

Les problèmes rencontrés

 

J'ai utilisé deux calculateurs et je n'ai pas le même résultat:

 

Si la différence est importante, c'est qu'il y a une erreur, soit dans le calculateur, soit dans la saisie de la formule. A priori les calculateurs ci dessus sont fiable, mais on est pas à l'abri d'un indice de saponification mal renseigné. Plus les huiles utilisées sont rares et plus il est possible que ça arrive.

 

Par contre si la différence est infime (de l'ordre du dixième de gramme pour un batch de 400g d'huile), c'est tout simplement que l'indice de saponification n'est qu'une approximation. Kafée l'explique bien mieux que moi.

Le calculateur me dit que mon savon sera mou (ou caustique)

 

Comme dit ci-dessus, les indications dans les tableaux de surgraissage (Aroma-zone, The sage et Hexabulle) sont les mêmes quelles que soit le choix des huiles. La fourchette "acceptable" sera en général en 5 et 10% de surgraissage. En dessous on lira "risque de savon caustique" et au dessus "risque de savon mou". Ceci dit en fonction du choix de ces huiles, ce sera plus ou moins vrai.  Ces indications concernent des valeurs moyennes.

 

Quel que soit le surgraissage utilisé, le calculateur me donne les même qualité pour mon savon

 

Les calculateurs prédictifs (soapcalc, hexabulle et mendrulandia) donnent les qualité du savon sur des valeurs moyennes. Ils ne tiennent pas compte du surgraissage dans la description. A charge à celui qui crée sa formule d'utiliser le surgraissage à bon escient pour équilibrer les qualité finale de son savon.

 

Dans l'exemple pris au départ, celui d'un 100% coco au pouvoir détergent fort, un surgraissage important va contrebalancer ce côté décapant et apporter de la douceur. A l'inverse, il est inutile de surgraisser beaucoup un savon de castille (100% olive) qui est vraiment doux de base.

 

En espérant avoir été utile et compréhensible, n'hésitez pas à me faire part de vos remarques.

 

Publié dans bavardages

Commenter cet article

Françoise 16/12/2015 12:54

Coucou,
Désolée mon précédent commentaire est parti non terminé, par fausse manip, mon chat est à côté de moi sur mon canapé, il me colle et me fait faire des bêtises ^^...
Je voulais comprendre, après t'avoir lue, pourquoi tu dis que "les calculateurs prédictifs (soapcalc, hexabulle et mendrulandia) ne tiennent pas compte du surgraissage dans la description".
Sur Mendrulendia si je change le pourcentage de ce surgraissage, les propriétés changent pourtant... Est-ce que j'ai loupé quelque chose?
J'utilise celui-là puis celui d'AZ pour les calculs, les autres j'avoue ne pas bien les comprendre (^_^)
Bonne journée !

Ma-L 29/12/2015 21:43

Tiens, peut-être bien que je suis passée à côté de quelque chose. J'ai peu de temps en ce moment mais dés que j'en ai plus je me penche sur la question. Il y a peut-être une erreur dans mon article.

Françoise 16/12/2015 12:44

Coucou,

J'ai lu ton